Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2004

Marguerite Duras Le monde extérieur

Je n'avais jamais lu Duras. POurtant son célèbre livre L'amant a dû traîner chez moi. Je ne sais même plus ce que j'en ai fait. 

Voilà ,  j'ai commencé un de ses livres publié chez POL ( encore lui) Le monde extérieur. Je ne savais pas qu'elle était si militante. Evidemment de gauche. Lire des textes politiques 15 ans après leurs parutions est très risibleSelon elle lorsque la droite arrivera au pouvoir , il n'y aura plus rien. On se retrouvera " sans intellectuels, sans auteurs, sans poètes, sans romanciers, sans philosophes, sans vrais croyants, vrais chrétiens, etc. En fait c'est un peu vrai mais cela a commencé avec peut-être l'évolution de la gauche vers la droite.Duras est une passionné. On y trouve un tres beau texte sur Barbara Molinard en préface de son livre "Viens". J'ai aimé aussi son texte "Une des plus grandes lectures que j'ai jamais faites" où elle parle avec passion de L'Homme sans qualités" de Musil. Elle explique que c'est un livre obscur, une mystérieuse corvée à le lire mais un fois cette corvée dépassée, c'est un incomparable enchantement à le lire.

Ce que j'aime chez Duras au fil de la lecture de ce livre, c'est sa passion, son engagement pour un livre, un film ou même un homme politique.

 

Les commentaires sont fermés.