Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/08/2004

La pensée réactionnaire

Achat dans une librairie de livres soldés d'un essai de Jean Renaud sur la
pensée réactionnaire. Délicieux extrait que je m'empresse de noter

"On trouve dans les deux camps - révolutionnaire et réactionnaire - des
hommes qui aiment l'opposition. Mais ce tempérament mène à des positions
différentes selon les époques. La nôtre, d'un conformisme de gauche,
encourage les esprits libres à préférer la pensée réactionnaire. De l'autre
côté, les larbins récitent leur leçon dans les médias. Rien de plus comique
et de plus ridicule que d'entendre des fonctionnaires de l'Etat -
professeurs ou journalistes - parler de subversion, l'un de ces mots
employés à tort et à travers par la lâche hypocrisie de modernes bien
nourris et bien pensants. Les contempler affermit les hargnes de l'homme

libre."

Commentaires

Saine lecture que celle de Jean Renaud ... Si tu ne connais pas , je te conseille la lecture de la revue Egards ( http://www.egards.qc.ca" target="_blank" title="Ouverture dans une nouvelle fenêtre">" target="_blank">http://www.egards.qc.ca ) , dont j'avais parlé dans ce billet :



http://www.hautetfort.com/tibolano/billets/16661" target="_blank" title="Ouverture dans une nouvelle fenêtre">http://www.hautetfort.com/tibolano/billets/16661 />


Il y collabore .



J'aime bien le titre de cet essai : " En attendant le désastre ..." , ça me rappelle un certain "laboratoire de catastrophe générale"



Écrit par : tibo | 16/08/2004

Je ne connaissais pas cet auteur. C'est par hasard que j'ai découvert cet auteur. J'avais survolé le site de la revue Egards par les liens du site de la revue Cancer ! ou d'un site proche de Maurice G. Dantec dont j'attends la sortie de son dernier livre.

Écrit par : Fabrice Trochet | 18/08/2004

Je suis tombé sur vos commentaires en cherchant le mot reactionnaire au google. Je suis brésilien, de Porto Alegre, et je commence mon travail de conclusion sur Nelson Rodrigues, dramaturgue et chroniqueur carioca, celèbre pour son catholicisme radical et très critiqué par la gauche aux années 60/70 pour son anti-communisme. La gauche lui appellait(adjectif qu' il a assumé avec orgueil): le réactionnaire. Alors mon travail veut se baser sur ses chroniques, nommées au Jornal do Brasil nomée "les confessions", où il faisait la défense de l' invidualisme et de la non-violence(c' était le temps de la torture militaire, mais aussi des guérrillas de gauche), citant toujours L 'énemi du peuple, d' Ibsen, qui était pour lui le symbole de la lutte solitaire. Alor mon orientateur m' a demandé de d' abord cherché les origines du mot réactionnaire, qui selon lui est très ambigue. C' est à dire, au début de la RFrançaise, c' était les révolutionnaires, ceux qui cherchaient la modernité. Après la Revolution, c' est devenu pejoratif, c' est à dire les conservateurs. Tout ça selon lui, bien sûr. J ' ai cherché dans beaucoup de dictionnaire français anciens, dans la collection de livres rares de mon université, mais je n' ai pas pu prouver sa théorie. Je ne sais pas si quelqu' un de ce groupe pourra m' aider, mais je demande vore aide.

Merci d' avance.

Écrit par : bolivar torres | 26/08/2004

J'espère que les lecteurs de ce blog pourront mieux vous renseigner que moi.



Maintenant ce terme est devenu très péjoratif. On y englobe tout un tas d'individus qui n'ont rien à voir entre eux. Ce sont aussi bien des gens de droite ou de gauche mais dont le seul point commun est de s'opposer au discours ambiant. C'est vrai que l'on pourrait identifier le réactionnaire au conservateur tout du moins en France. Mais personne ne peut s'assumer conservateur car c'est une accusation. Ceux qui se sont attaqués à l'esprit philosophique de la révolution : Rivarol , Louis de Bonald, Joseph de Maistre peuvent être catalogués comme réactionnaires.

Écrit par : Fabrice Trochet | 28/08/2004

Les commentaires sont fermés.