Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/12/2004

Tokyo Petits portraits de l’Aube de Michaël Ferrier

La collection L’infini dirigée par Philippe Sollers vient de publier un nouveau petit roman sur le Japon: Tokyo Petits portraits de l’Aube. L'auteur, Michaël Ferrier connaît le Japon et veut nous le faire savoir : « De tokyo, le voyageur pressé ne verra que ceci : trains et métros en files d’attente bien rangées, emballages soigneusement étiquetés, personnel attentionné (...) Mais sous les apparences, dans les marges ou sur les côtés (...) s’agite tout un peuple de fainéants, de buveurs, de rieurs et de lézards, de chanteurs improvisés sur des morceaux de comptoir. »
C’est vrai que ce pays est rempli de contrastes. L’auteur en connaît les recoins, plutôt les bars de nuit propices aux rencontres et à la discussion l’alcool aidant.
Selon la quatrième de couverture, il vit à Tokyo depuis dix ans où il enseigne la littérature. Il connaît davantage ce pays que les touristes qui y passe un mois, ce qui est normal. Ecrire sur un pays dans lequel on habite et écrire sur un pays dans lequel on n' habite pas c’est le jour et la nuit.

Commentaires

merde, une collection baptisée "l'infini" ? Ca marche encore cette thématique ? Comme quoi, l'ETERNEL, on rompra jamais ABSOLUment avec lui. (sympa le site, soit dit en passant)

Écrit par : cain | 11/12/2004

N'oublions pas que c'est un "roman", que ce que connaît (ou pas) l'auteur est réinvesti dans une fiction assumée par un narrateur qui a peu à voir avec l'auteur réel et sa pensée réelle. Je crois que Michaël a moins le temps de traîner dans les bars que son narrateur...

Écrit par : berlol | 11/12/2004

Les commentaires sont fermés.