Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2005

L'indécent hommage à Fidel Castro

VÀCLAV HAVEL a publié un interessant article L'indécent hommage à Fidel Castro dans le Figaro où il se demande A quelles conditions les pays de l'Union doivent-ils normaliser leurs relations avec Cuba ? dont voici un extrait

"(...)

Je ne peux trouver aucun meilleur moyen pour l'Union européenne de salir le noble idéal de liberté, d'égalité et de respect des droits de l'homme qu'elle défend : les principes mêmes qu'elle réitère dans son traité constitutionnel. Pour protéger les profits des entreprises européennes dans l'île, les pays de l'Union représentés à La Havane (2) cesseront d'inviter des gens avec une certaine ouverture d'esprit dans leurs ambassades en biffant leurs noms sur un froncement de sourcil du dictateur et de ses complices. Il est difficile d'imaginer une pratique plus honteuse.


Les dissidents cubains se passeront allégrement, bien sûr, des cocktails occidentaux et des conversations polies tenues dans ces réceptions. Ces persécutions aggraveront certainement leur difficile combat, mais ils y survivront, assurément. Reste à savoir si l'Union européenne, elle, y survivra. Elle danse, aujourd'hui, au son de la musique de Fidel. Cela veut dire que, demain, elle pourrait très bien répondre à des appels d'offre pour construire des bases de missiles sur les côtes de la République populaire de Chine. Le jour suivant, elle pourrait se faire dicter ses décisions sur la Tchétchénie par les conseillers de Vladimir Poutine. Puis, pour des raisons inconnues, elle pourrait décider de conditionner son aide à l'Afrique aux liens fraternels avec les pires dictateurs africains.


Où cela s'arrêtera-t-il ? À la libération de Milosevic ? Au refus de visa pour le militant des droits de l'homme russe Sergey Kovalyov ? Aux excuses présentées à Saddam Hussein ? À l'ouverture de pourparlers de paix avec al-Qaida ? Il est suicidaire pour l'Europe de mettre en avant l'un de ses pires travers politiques qui consiste à dire que, pour parvenir à une certaine paix, le meilleur moyen est de rester indifférent à la liberté des autres. La vérité est à l'opposé : de telles politiques pavent le chemin de la guerre. Après tout, l'Europe s'unit pour défendre sa liberté et ses valeurs, pas pour les sacrifier à l'idéal de la coexistence harmonieuse avec des dictateurs et ainsi risquer l'infiltration progressive de son âme par un état d'esprit antidémocratique(...)"


Je suis convaincu qu'on en a hélas pas fini avec les totalitarismes, en France plus particulièrement où l'influence des altermondialistes est très grande qui eux flirtent avec les mouvements totalitaires (islamisme, castrisme).

Commentaires

Lorsqu'il s'agit des liens supposés des altermondialistes avec l'islamisme , l'analyse laisse souvent place au fantasme. Bové tient effectivement des propos antisémites . Les quelques ****** d'extrême gauche qui ont des relations plus qu'amicales avec Tariq Ramadan ne méritent que le mépris . Mais , au delà de ça , peut on honnêtement affirmer que tous les altermondialistes français bavent d'admiration pour Oussama Ben Laden ? Croire qu'ils sautent de joie en voyant les corps de femmes et d'enfants calcinés par dizaines à Madrid ? Les soupçonner d'admirer les terroristes wahhabites qui ensanglantent la planète de l'Indonésie à l'Espagne en passant par la Turquie ? Evidemment , non ...

N'oublions pas qu'en France des intellectuels comme BHL pouvaient sans rougir qualifier Massoud de "démocrate" et affirmer qu'ils l'admiraient beaucoup . Chacun peut pourtant savoir que ce sont les hommes du commandant Massoud qui ont fait appliquer la charia à Kaboul , bien avant les Talibans . Il ne suffit pas de combattre les Talibans pour être démocrate . La République islamique d'Iran avait des relations détestables avec l'Afghanistan des mollah , et à même failli l'envahir , cela ne fait absolument pas des ayatollah iraniens des démocrates laïcs !
Il faut bien l'admettre : Massoud était un islamiste radical , et certains intellectuels français en ont pourtant fait l'apologie . Qui leur en a tenu rigueur ?

Ironie du sort : ce même BHL n'hésitera pas , par la suite , à dénoncer l'alliance entre les altermondialistes et les islamistes ... lui qui a tenté , en vain , de faire passer Massoud pour un démocrate , lui qui justifiait son soutien inconditionnel* aux dirigeants bosniaques musulmans par le fait que les islamistes radicaux soutenaient les Serbes , ce qui n’avait pas l’ombre d’un commencement de rapport avec la réalité !











* à la limite de l’aveuglement même : chacun peut savoir que les divisions de l’armée bosniaque musulmane ont repris , à l’occasion des récentes guerres , les noms qui étaient les leurs durant la Seconde guerre mondiale , lorsqu’elles massacraient Juifs , Tsiganes et Serbes pour le compte de Adolf Hitler . Ce « détail » aurait pourtant pu paraître choquant à des inconditionnels de la cause bosniaque tels que BHL, A. Glucksmann ou L.Schwartzenberg !

Écrit par : megacatastrophemondiale | 07/02/2005

Les commentaires sont fermés.