Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2005

Truffaut

Salle comble ce matin au festival Premiers Plans pour une table ronde consacrée à "L’œuvre de Truffaut et son influence sur le cinéma contemporain". Il faut dire qu'il y avait une belle brochette d'invités : Jeanne Moreau, Carole Le Berre, Olivier Assayas, Yann Dedet, Arnaud Desplechin, et André Téchiné.
Ce dernier a relevé l'extrême radicalité de son oeuvre et la violence qui se dégage de ses films confirmée aussi par Jeanne Moreau. Truffaut voulait rencontrer le public. Il le désirait très fort . Ses oeuvres étaient destinés au monde entier, même aux États-Unis où ses films étaient projetés. Pourtant il n'avait pas peur de s'adresser à l'intelligence des gens s'étonnait Déplechin.
Populaire n'est pas synonyme de bêtise,comme le pense certaines élites. Je pense qu'un film sincère, vrai rencontrera toujours le public. C'est cela qui nous touche.

Les commentaires sont fermés.