Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/02/2005

Braderie de livres

Hier, j’ai profité de la braderie de la bibliothèque d’Angers pour faire une provision de livres : 1 € le livre c’est assez interessant. Cela m’a permis de compléter ma bibliothèque déjà bien fournie.
Trouvé L’inattendu de Charles Juliet édité chez P.O.L. , Charles Juliet est un écrivain qui m’a profondément marqué par ses mots, ses phrases simples jusqu’à l’épure et pourtant si intense, d’une intensité que je ne peux trouver ailleurs. J’aime lire les journaux intimes car on trouve toujours un peu de nous même, et tout compte fait on est proche les uns des autres.
P.O.L. est une maison d’édition dont j’aime la politique éditoriale et qui publie notamment Renaud Camus. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai pris aussi un livre de Camille Laurens Dans ces bras-là toujours publié chez le même éditeur. En feuilletant celui-ci j’ai trouvé le style assez agréable. Comme je n’ai jamais lu cet écrivain je pourrais m’en faire une idée plus précise.

J’ai aussi trouvé dans cette bibliothèque le Journal secret de Léo Malet , où il parle de sa profonde amitié avec Michel Marmin, membre de la Nouvelle Droite, ce qui avait surpris quelques anarchistes. J’ai d’ailleurs retrouvé une interview dans l’Anarcho N°10 qui avait été auparavant publiée dans Libération du 11 juin 1985, sous le titre : «Le faucon Malet».

Alors aux dernières nouvelles, on se revendique homme de droite ?

Je ne vire pas à droite, je suis non conformiste. Des fois, ça fait plaisir à des types de gauche, d'autres fois plutôt à des types de droite... Mais je suis partisan de la société bourgeoise dans laquelle nous vivons. Parce que, toutes expériences faites, je crois qu'on ne trouvera pas mieux que la société capitaliste pour l'épanouissement de l'individu. Je suis un anarchiste conservateur.

Trouvé également de Paul Gadenne Le vent noir. Une émission a été consacrée à cet auteur sur France Culture dans Surpris par la nuit le 3 février


Et pour finir pris Miguel Torga, Contes et nouveaux contes de la montagne, dont j’avais apprécié le journal intime En chair vive pour la qualité de son écriture et son regard anti-conformiste.

Commentaires

L’Anarchisme de droite ou du mépris considéré comme une morale, le tout assorti de réflexions plus générales / Pascal Ory, B.Grasset, 1985, 288 p. ISBN : 2-246-31951-X

Écrit par : Pas grand chose | 08/02/2005

Je sais que l'origine de l'anarchisme est la gauche. C'est incontestable. C'était une époque où la gauche défendait vraiment le peuple et était vraiment du côté du peuple. Il est aussi incontestable que Léo Malet était un anarchiste. Il a fait parti du courant libertaire. D'ailleurs il était apprécié des anarchistes.

Il est aussi vrai que ce qu'on a tendance à situer du côté des anarchistes de droite ne sont pas du tout anarchiste.

Lorsque je relis des publications anarchistes du début du 20° siècle(L'en-dehors, la revue anarchiste), je m'aperçois qu'il y a un réel décalage avec les anarchistes actuels si on peut dire qu'il en existe encore.

Je vous conseille de lire les essais d'Orwell, lui se disait anarchiste conservateur. Ses propos maintenant seraient qualifiés de réactionnaire. C'était un esprit libre comme on en voit guère actuellement. Pour approcher son oeuvre je vous recommande les livres de Jean-Claude Michéa : Orwell éducateur et Orwell anarchiste tory aux éditions Climats

Écrit par : Fabrice Trochet | 08/02/2005

"Je vous conseille de lire les essais d'Orwell, lui se disait anarchiste conservateur. Ses propos maintenant seraient qualifiés de REACTIONNAIRE. C'était un esprit libre comme on en voit guère actuellement."

--> C'est à ce genre de constat qu'on s'aperçoit - hélas ! - que les maîtres censeurs font très bien leur travail . Que dire de ces intellectuels de gÔche qui considèrent a posteriori les travaux de Guy Debord comme étant "conservateurs" ou "réactionnaires" ? Daniel Lindenberg va même jusqu'à voir dans Guy Debord le père spirituel de ceux qu'il prétend être des "nouveaux réactionnaires" (Houellebecq , Muray , Dantec...) .

Écrit par : megacatastrophemondiale | 08/02/2005

La différence essentielle entre les Anarchistes de Gauche et les Anarchistes de Droite, c'est que les premiers sont profondéments Communistes mais Libertaires...ils retiennent les analyses de Marx mais pas les moyens pour parvenir à cette société Communiste. (Voir le conflit Marx/Bakounine)...ils abhorrent la dictature du Prolétariat...voir aussi Kropotkine...et voir aussi dans une autre mesure Proudhon ! Les seconds estiment que la Liberté Individuelle prime sur tout autre postulat Philosophique, tout pouvoir...et ils partent du principe qu'ils sont souverains sur eux-même mais que la conscience de cette Souveraineté n'est pas donnée à tout le monde, ils affichent un certain élitisme et se refusent d'appartenir au troupeau qui se soumet au pouvoir. Donc ils peuvent finir par avoir des connivences ou des resonnances avec certains "droitistes"...

Il est à noter que Proudhon a exercé une forte influence jusque sur certains milieux Vichystes durant la seconde guerre mondiale et qu'aujourd'hui encore certains Extrémistes de Droite lui empruntent certaines thèses sur les corporations des métiers, les mutuelles, etc... Ces mêmes extémistes de Droite citent Guy Debord avec abondance !

Je pense, quant à moi, que l'esprit "chienlit" de Mai 68 (qui n'est pas l'esprit authentique de Mai 68) a exercé une très forte influence sur les Libertaires (et la Gauche en générale) ces 30 dernières années et qu'ils n'ont plus la Culture Politique et Philosophique qu'avaient les Anarchistes à la fin du 19ème Siècle, début 20ème !

L'écriture de Debord (très précieuse, très Classique et Magnifique...allons-y !) a repoussé plus d'un apprenti-anar ...hors, c'est l'effort sur soi qui devrait primer pour accéder à la Culture et savoir de quoi on parle !

N'oublions pas que les idées Révolutionnaire de 1789 sont nées dans les Salons Aristocrates et que les penseurs qui les ont conçues souhaitaient apporter l'Oisiveté Aristocratique au grand Nombre mais démocratisant vers le Haut...et non vers le bas !

Salutations Libertaires...Libertines et Aristocrates !

Écrit par : Nebo | 14/02/2005

Il n'y a eu qu'un seul anarchiste de droite et c'était Mic Berth...

Pour Michéa mon jugement est plutôt reservé tant il m'apparaît comme un gourou sectaire (demandez aux étudiants de Montpellier ), son socialisme communautarien et antiproductiviste me fait penser à du Sorel et du Leroux (une de ses références), ce n'est pas pour rien que les types du GRECE et les nationaux-revolutionnaires l'adorent car ils voient bien la brèche dans laquelle ils peuvent s'engouffrer.

Taguieff: " On pourra inviter Michéa le philosophe-gourou local l'auteur d' opuscules qui se veulent orwelliens plutôt écrits à 4 mains entre Maurice Thorez (le côté fils du peuple) et Guy Debord (pour les formules définitives.)"

in Lemieux Emmanuel, "Les intellectuels: les réseaux".

Écrit par : Majdar | 16/02/2005

Micberth http://www.micberth.com/ a été le fondateur de la Nouvelle Droite française qui n'avait rien à voir avec la Nouvelle Droite d'Alain de Benoist. Il a peu de liens avec l'anarchisme même si un de ces amis dans un Que sais-je sur les anarchistes de droite l'a de nombreuses fois cité.

Écrit par : Fabrice Trochet | 18/02/2005

Les commentaires sont fermés.