Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2005

Répliques Finkielkraut Plenel

Débat plutôt animé samedi dernier dans une de mes émissions préférées sur France-Culture, Répliques, entre Alain Finkielkraut et Edwy Plenel. Ce dernier est assez coriace, ce qui a agacé Finkielkraut qui s’est un peu emporté. Edwy Plenel a insinué, comme ACRIMED (Ce site est même allé jusqu’à dire que Finkielkraut invite des gens du même avis que lui, la simple écoute démontre le contraire) que Finkielkraut a un large accès au médias. Lesquels ? Le Figaro et France-Culture. Edwy Plenel est de bien mauvaise foi.

Commentaires

Il faut signaler tout de même qu'ACRIMED n'est pas tendre avec Edwy Plenel et que croire à une telle collusion contre Finkielkraut serait malvenue.
Concernant les tribunes médiatiques données à Finkielkraut, elles ne se limitent pas au Figaro et à France Culture. Des recherches montreraient sûrement des articles de lui dans d'autres journaux (dont le Monde de Edwy Plenel !!) et sa bobine est apparue assez fréquemment dans le petit écran.

Écrit par : emmanuel | 22/02/2005

Il intervient également tous les dimanches de 13h30 à 14h00 sur RCJ où il décortique certains éléments de l'actualité qui l'ont marqué (Proche-Orient, antisémitisme et le cas Dieudonné...).
On l'a vu 1 ou 2 fois aussi sur le plateau de ripostes de Moati.
C'est un intellectuel qui me touche, qui m'émeut, et je crois comprendre aussi les raisons pour lesquelles il "énerve" pas mal de gens...

Écrit par : Romain | 22/02/2005

RCJ n'est pas écouté par beaucoup de monde. Quant à Ripostes de Moati , il est passé 1 ou 2 fois ce qui n'est pas beaucoup.

Écrit par : Fabrice Trochet | 22/02/2005

J'ai écouté cette émission aussi et j'ai bien cru que Finkielkraut allait faire une crise d'apoplexie!! Il faut dire que Plenel faisait tout pour le faire sortir de ses gonds aussi. En tout cas à la fin il lui a sorti quasiment mot pour mot l'éditorial qu'il a signé pour "Le Monde 2" sorti le même jour.

Je pense que Fink aurait mauvaise foi de nier être un intellectuel médiatique ( tv, radios, journaux) en revanche il est quand même très seul parce que beaucoup de monde le conspue aujourd'hui( ce qui me le rend d'autant plus sympathique d'ailleurs )

Écrit par : lt | 25/02/2005

A. Finkielkraut est ainsi, seul et TOUJOURS véhément, vibrant (et non virulent selon E. Plenel) dans son émission "Répliques", sur les plateaux de télé qu'il était un temps capable de quitter (mais ne le fait plus ...), excédé d'entendre des "sottises". C'est vrai qu'il peut paraître intolérant et ne fait pas dans la demi mesure pour défendre ses idées. Mais je l'aime bien et partage moi aussi son analyse inquiète sur l'Ecole, ses craintes étant fondées! mais sa manière de le dire dérange, ennuie (la "vérité triste"). E. Plenel était de très mauvaise foi en qualifiant les arguments de AF qui font autorité de "généralités" (je suis parent d'élève aussi...)

Écrit par : Anne | 26/02/2005

Le probleme de finekelkraut est qu'il a raison.
Il interprete encore le monde sans le masque ideologique qui impose la non pertinence de la prevision et le soutien du n'importe quoi.
C'est pourquoi il est attaqué.

Par contre je ne comprends toujours pas pourquoi il s'acharne? Son combat est perdu d'avance en l'état.

Écrit par : nicolas | 05/03/2005

Que ne juge-t-on pas les debateurs sur leurs capacités à anticiper les evenements.

Le "monde de l'education" aurait du souci a se faire !

Écrit par : nicolas | 05/03/2005

Edwy Plenel s'est révélé être un sinistre imbécile et nous a offert une magistrale leçon inaugurale de... mauvaise foi. Alain Finkelkraut, décidément, a ces derniers temps bien du mérite. Je l'imagine bien, dans dix ou vingt ans, dire, blasé, fatigué : "Je vous avais prévenu".

Écrit par : all_zebest | 12/03/2005

pour moi PLENEL ET FINKELKRAUT SONT TOUS LES DEUX DES STARS MEDIATIQUES. L'un Plenel est un ancien TROSKYSTE qui bénéficie de tribune comme LE MONDE, L.C.I.. et FINKELKRAUT ancien MAO qui bénéfie lui aussi via "REPLIQUE3 sur france culture de nombreux relais . Il devrait pourtant bien s'entendre car ils sont tous les deux arrogant et donneur de leçon (sauf pour eux même).

Écrit par : ALEX | 12/03/2005

pour moi PLENEL ET FINKELKRAUT SONT TOUS LES DEUX DES STARS MEDIATIQUES. L'un Plenel est un ancien TROSKYSTE qui bénéficie de tribune comme LE MONDE, L.C.I.. et FINKELKRAUT ancien MAO qui bénéfie lui aussi via "REPLIQUE3 sur france culture de nombreux relais . Il devrait pourtant bien s'entendre car ils sont tous les deux arrogant et donneur de leçon (sauf pour eux même).

Écrit par : ALEX | 12/03/2005

Assez curieusement, depuis quelques années, je me suis mis à écouter ce que les gens disaient...

Le message général de Finkelkraut m'aide beaucoup à mieux comprendre ce qui se passe autour de nous, et m'a offert une vision, une "grille de lecture" dans un contexte général où "tout se vaut", rien n'a d'importance, il est devenu "interdit d'interdire". Je constate une absence de projet social et national, une myopie de la gauche et une absence d'ambition de la droite. Sans repère, des penseurs de cette dimension sont des atouts plus que des contraintes.


Le monde change, et la France vit dans des utopies. Alain Finkelkraut m'a permis de le comprendre. Plenel, je l'écoute aussi. J'ai cessé de lire le journal dont il avait la direction car celui-ci correspondait de moins en moins à ce que je pouvais constater autour de moi.

Finkelkraut/Plenel deux conceptions. L'un semble formuler clairement ce que je constate, l'autre m'offre nous-sommes-tous-formidables-tout-va-bien-madame-la-marquise.

La vrai richesse reste encore la possibilité d'écouter ces deux personnes et de se poser des questions.

Écrit par : gilles | 30/03/2005

Personnellement, j'ai ete extremement decue par les arguments de Finkielkraut sur l'ecole. Pour un philosophe, ses arguments ne volent pas tres haut: "j'ai souffert a l'ecole pour apprendre le latin, cela prouve que pour qu'il y ait apprentissage, il faut qu'il y ait souffrance." ! est-ce vraiment une demonstration? il donne quand meme l'impression d'etre nostalgique de son ecole a lui. Pourquoi pas, mais il faudrait que par ailleurs il demontre un peu plus ses arguments.
Et par ailleurs, il semble n'avoir aucun sens sociologique. Il ne se pose pas la question de savoir si ses preconisations permettraient de faire acceder au savoir un maximum d'eleves. Alors que tout le probleme est la.

Écrit par : corinne | 07/04/2005

Bah y a deux visions de l'école radicalement opposées, celle de Finkielkraut et celle de Meirieu.
Le premier considère que l'on doit enseigner à l'élève, le second que l'élève doit apprendre tout seul. Finkielkraut s'insurge notamment du fait qu'il ne fasse plus sanctionner l'élève pour ne pas le bloquer : comme l'explique le collectif "sauver les lettres" (http://www.sauv.net/eval2004res.php), on peut avoir une très bonne note à la dictée du brevet en ne sachant écrire correctement qu'un mot sur cinq !
Finkielkraut considère qu'on doit élever le niveau de l'élève, Meirieu qu'on doit s'abaisser au niveau de l'élève. Je me souviens d'avoir entendu Finkielkraut dire "l'enseignement secondaire, c'était la France".

Écrit par : VinZ | 07/04/2005

Les commentaires sont fermés.