Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2005

Tant Pis Pour Vous N°5

Le dernier numéro de Tant Pis Pour Vous (N°5) vient de paraître. Vous pouvez trouver un de mes articles. Cette fois-ci j’ai fait une critique d’un livre encensé par tous les médias : Sarinagara de Philippe Forest où je dénonce quelques grosses erreurs de celui-ci. Dommage que mon nom soit écorché ! Ce n'est pas un pseudo comme certains ont pensé ou alors il faut avoir peu d'imagination.
Lu et apprécié dans cette revue un papier sur Nabe, qui doit être heureux qu’on parle de lui, et une critique du film La chute qui rejoint ce que j’avais déjà écrit.

21/02/2005

Répliques Finkielkraut Plenel

Débat plutôt animé samedi dernier dans une de mes émissions préférées sur France-Culture, Répliques, entre Alain Finkielkraut et Edwy Plenel. Ce dernier est assez coriace, ce qui a agacé Finkielkraut qui s’est un peu emporté. Edwy Plenel a insinué, comme ACRIMED (Ce site est même allé jusqu’à dire que Finkielkraut invite des gens du même avis que lui, la simple écoute démontre le contraire) que Finkielkraut a un large accès au médias. Lesquels ? Le Figaro et France-Culture. Edwy Plenel est de bien mauvaise foi.

Franca Maï Speedy Mata

Dès les premières pages, j’ai été happé par cette atmosphère où se mêlent tendresse, humour et violence, par cette histoire où on découvre la rage de Mata. Cette jeune fille vit avec sa mère qui a du mal à joindre les deux bouts. On découvre Mata qui passe du monde des cités où elle vit, au monde bourgeois factice où elle étudie.
Elle est pourtant bien avec sa mère jusqu’au jour où elle apprendra le licenciement de celle-ci. Il est impensable pour Mata d’accepter le sort de sa mère.
Elle essaye de tout faire pour la rendre heureuse jusqu’à même lui chercher un compagnon.

Cela se lit assez vite d’autant plus que l’ouvrage est assez agréable à lire grâce à une écriture énergique qui dynamise le récit.

Franca Maï Speedy Mata

17/02/2005

Falk Van Gaver Le politique et le sacré

Belle émission, hier que j’ai eu la chance d’écouter sur France-Culture Les chemins de la connaissance Comment parler de Dieu ? avec Falk Van Gaver auteur de Le politique et le sacré paru aux Presses de la Renaissance (2005)
Je connaissais de lui que ces critiques de livres dans la revue Immédiatement. Je viens de constater que c’est aussi un jeune (25ans) écrivain d’une très grande maturité. Ses paroles, sa voix posée, ses mots précis m’ont vraiment touché. J’ai noté quelques-uns de ces propos « Il faut dire enfin à pleine voix la vérité théologique du monde. »
« La modernité c’est penser comme la sortie de la religion tout en reprenant ces valeurs ces idées. »
Sue le site de France-Culture on peut en savoir plus sur ce livre, c’est sans doute la retranscription de la quatrième de couverture.
"La fin du XXe siècle a vu disparaître les idéologies totalitaires qui, longtemps, ont nourri la réflexion mais ont épuisé progressivement le filon des promesses. Le monde est entré dans une phase de désarroi moral et spirituel. Le libéralisme, idéologie marchande, occupe désormais tout l'espace intellectuel. Il réduit l'homme à l'état de consommateur aux désirs perpétuellement inassouvis. Et pourtant, nous avons plus que jamais besoin de repères.
Dans cet essai nourri d'une quantité impressionnante de lectures, Falk van Gaver soumet avec bonheur notre époque à l'épreuve de l'Évangile et nous entraîne dans un tourbillon de pensée où foi et raison s'entremêlent et dont surgit la modernité éternelle du message civilisationnel du Christ.
Le Politique et le Sacré répond à sa manière au message du pape Jean-Paul II qui invite les chrétiens à s'engager, à faire entendre leur voix. Il est en ce sens porteur d'une nécessité qui se proclame et s'assume."

14/02/2005

Liberté de culte menacée en France

En France les extrémistes laïques imposent leurs lois et menacent la liberté religieuse. Ainsi je viens d’apprendre ce midi aux informations télévisés que Jean-Pierre Brard, maire P.C. de Montreuil a interrompu une cérémonie religieuse ce dimanche pour vérifier la conformité aux règles de sécurité contre l'incendie.

On peut y lire un article plus complet dans le Figaro Le maire de Montreuil a interrompu un office dimanche dernier

Turquie et Europe

Suite au billet précédent ATTAC 49 a reconnu cet erreur « Vérification faite (et nous aurions dû, vous avez raison, tout vérifier), seul "religieux" figure dans le préambule du traité : dont acte ! »


Comme le soulignait Finkielkraut dans son émission Répliques du 2 février sur l'Europe et la Turquie : L’Europe veut tellement s’amender que toute référence à l’héritage chrétien a été éliminée du traité constitutionnel
J’ai assisté plusieurs fois aux réunions d’ATTAC, j’ai toujours été stupéfié de leur anti-christianisme et de leur fascination pour le monde musulman, comme beaucoup d’autres associations d’extrême-gauche, d'ailleurs. Je ne les voie jamais débattre avec des chrétiens mais très souvent avec des associations musulmanes comme cette conférence auquelle je n’ai malheureusement pas pu assister du 7 janvier organisé par l’Association culturelle des jeunes musulmans autour de la tyrannie des marques.

Je crois que je voterai non à cette constitution non pour les mêmes raisons que l’extrême-gauche qui est contre cette constitution mais pour l’entrée de la Turquie dans l’Union. Je ne pense que l’entrée de ce pays sera un bien pour l’Europe mais je sais qu’elle est tellement avancé dans les négociations avec la Turquie qu’il sera difficile de refuser à ce pays l’entrée dans l’Union. On ne pourra pas dire non dans 10 ans. Il est vrai que les partisans du non à l’entrée de la Turquie disent quelques fois des bêtises comme De Villiers qui affirment que 70 % des femmes sont voilées. Ceux qui ont visité savent que c’est faux.
Dans le figaro de vendredi dernier NICOLAS DUPONT-AIGNAN dans un article intituléTurquie et Constitution européenne sont liées aborde ce point dont voici un extrait :

Or, comment prétendre inviter nos concitoyens à parapher ce contrat de mariage en leur enjoignant de ne surtout pas se demander avec qui ils le signent ? C'est un peu se moquer du monde, car chacun sait que, quand on se marie, on se soucie bien plus du conjoint que du Code civil ! Or le conjoint est aussi turc.

«Mais cette adhésion n'est pas certaine !», nous répondra-t-on. Au contraire, deuxième secret de polichinelle, il est bien évident qu'il ne sera pas possible de dire non après une décennie de négociation avec Ankara : la crise qui s'ouvrirait alors avec la Turquie serait trop grave pour que quiconque en prenne le risque. Comme le dit joliment Robert Badinter, on ne dit pas non devant Monsieur le Maire après 10 ans de fiançailles. Ajoutons qu'on nous dira dans 10 ans qu'il serait suicidaire pour la France de bloquer solitairement l'adhésion turque dans le cadre de la constitution, cette dernière faisant dépendre la plupart de nos lois du bon vouloir de la majorité (qualifiée) de nos partenaires. C'est donc seulement en juin prochain, en refusant de signer la constitution, que les Français auront la dernière chance d'empêcher le mariage forcé avec la Turquie. Après, il sera définitivement trop tard.


Sylvie Goulard confirme dans la même émission Répliques Le pire scénario que je vois se dessiner, c’est celui dans lequel on dit d’un côté aux turcs "faîtes un maximum d’efforts nous sommes engagés au plus haut niveau et vous rentrerez dans l’Union" et on dit au citoyen européen « ne vous inquiétez pas. Jusqu’à la fin le processus est ouvert » Il y a une ambiguïté qui ne risque pas d’être constructive.

13/02/2005

Procès de Jeanne d'Arc de Robert Bresson

Mardi soir, vu le très beau film de Robert Bresson : Procès de Jeanne d'Arc. Moi qui ai vécu à Orléans, je ne connaissais vraiment pas sa vie et surtout ce fameux procès. Robert Bresson s'est servi de textes authentiques du "Procès de Condamnation". Les réponses de Jeanne sont étonnantes ; elle réussit à déjouer tous les pièges que lui tendent les prélats en affirmant avec simplicité l'authenticité der sa mission qu'elle a reçu de Dieu. Ces paroles sont vraiment impressionnantes de la part d'une simple paysanne illettrée. Comment a-t-elle pu donner des réponses si intelligentes et si divines ? Peut-être venaient elles vraiment de Dieu !