Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2005

Paul Valadier : le temps des conformismes

Belle émission ce jeudi 31 Mars sur France-Culture dans La vie comme elle va consacrée au conformisme. L’invité était le philosophe Paul Valadier auteur de « Le temps des conformismes : journal 2004 ».

Dès le début de cette émission j’ai été surpris par le ton de ce philosophe qui fustige cette époque profondément conformiste . Notre société se prétend libre, autonome mais nous sommes très conditionnés. Nous sommes dans une société de tabous qui muselle la parole contestatrice, dévalorisée, donc disqualifiée à participer au débat social, politique. Ce philosophe est aussi catholique. Il s’en est pris à Michel Onfray qui a pu déverser « des tonnes d’injures sur l’église catholique sur France-Culture pendant un mois ». Cet auteur va quelques fois assez loin mais il n’a pas peur de défendre ses idées.

Commentaires

La vie comme elle va est une belle émission il est vrai. Je ne crois pas que Paul Valadier nous ait éclairé un tant soit peu sur ce qu'est le conformisme, terme vide de sens s'il en est comme le sont d'ailleurs les expressions politiquement correct ou bien-pensance - qui ne servent qu'à nommer l'ennemi et tentent de décribiliser a priori en dehors de toutes argumentations postérieures la pensée ou l'action d'un individu. Le philosophe catholique, plus catholique que philosophe - ce qui n'est pas une attaque mais une constatation - nous délivre des pensées soit d'un conformisme - si ce terme à un sens - absolument confondant, soit proprement débile - de faible portée sur des sujets consensuels mous. En résumé, un ramassis d'inanités déversées avec un certain aplomb (Foucault = penseur de seconde zone alors que d'autres plus importants - qui sont-ils ? il ne le dit pas - existent mais sont passés sous silence par une presse dirigée par différents lobbies ; Onfray = secte + fanatique + obscurantiste ; Fête de la Musique du "très grand démagogue Jack Lang" ne nous proposerait que des concerts frelatés ; Gay pride = Homosexuels ("Problème de l'homosexualité" dans le texte) + drogués + tristesse ; Chirac = ami des dictateurs = pas bien...). Un homme d'église bas de front qui se croit philosophe en quelques sortes. A écouter, pour rire même si parfois l'on a honte d'être un homme. Par contre la seconde invitée a développé toute une série d'hypothèses très intéressantes sur l'imposture. A noter également la chronique amusante de Vincent Delecroix sur le "mouton nietzschéen".

Écrit par : Pietro | 01/04/2005

Réponse à Pietro

Votre critique de Valadier et de son dernier livre Le Temps des conformmismes : quelques mots vifs, quelques attaques ad hominen , aucun argument ciblé!

Exemple: sur Foucault, Valadier donne un fait: qui, aujourd'hui, sur le plan philosophique, se sert des Mots et des Choses comme d'une référence féconde pour la pensée - excepté vous-même., bien entendu!?

Il est bien évident que la définition du conformisme vous ait échappé: quand on est pris dedans, on ne voit rien!

Écrit par : pierre martin | 07/04/2005

Cher Pierre Martin,

Votre réaction tient plus de l'émotion et de la réaction épidermique que de la compréhension et de l'intelligence des faits. Premier point : Je n'ai jamais dit avoir lu le livre de Valadier et ce n'est certainement pas cette émission qui m'y poussera - trop de grands ouvrages et trop peu de temps pour s'apesantir sur le médiocre - tant les pensées proférées avec force m'ont semblé vaines, soit ne faisant de mal à personne - conformistes en somme -, soit profondément réactionnaires. Second point : vous parlez d'attaques ad hominem, mais savez-vous réellement de quoi il s'agit - je vous conseille de lire par exemple Schopenhauer...Troisième point : le fait que les idées développées par Foucault n'aient pas été concrétisées n'en fait pas pour autant un philosophe de seconde zone. Votre argumentation - celle de Valadier - est ridicule sur ce point. Il faut souvent du temps - "certains naissent posthumes" - avant qu'on ait saisi la portée réelle d'une pensée, le temps qu'elle mûrisse dans nos esprits et dans ceux de nos dirigeants. Et il faut pour mettre en oeuvre ces idées un volontarisme et une vision du monde qui manquent cruellement aux hommes politiques actuels. Quatrième point : vous n'allez pas me dire que traiter Onfray de fanatique et d'obscurantiste est bien sérieux venant d'un philosophe catholique. De qui se moque-t-on ? - je pense que c'est précisément cette petite pique qui vous a déplu. Cinquième point : Dire que Lang est démagogue et que Chirac est fort avec les faibles et faible avec les forts n'est pas la manifestation d'une pensée fulgurante et anti-conformiste, cela tient plutôt du truisme. Sixième point : Quant à votre pique de fin de message, elle est bien la preuve que traiter quelqu'un de conformiste est une attaque a priori pour décrédibiliser l'ennemi en dehors de toute argumentation postérieure - en l'occurrence, votre argumentation antérieure est d'une relative indigence. Je n'ai d'ailleurs jamais écrit que j'étais foncièrement anti-conformiste. Cela me semble relativement contigent et peu intéressant. Les idiots croient souvent que c'est l'autre qui l'est, en oubliant leur bêtise propre - je n'oublie pas la mienne. Dont acte. L'humilité vous irait bien mieux.

Cordialement,

Pierre Abomnès

Écrit par : Pietro | 08/04/2005

Cher Pierre Abomnès,

Mon message précédent s'est perdu, me semble-til. Je voulais vous remercier pour votre réponse argumentée. Je reconnais que les arguments ad personam, comme dit Perelman, (autour des conformismes, de la bêtise, etc. ) sont un peu bas. Mes excuses donc. Ca fait partie du jeu polémique, mais sans grande conséquence, du moins je l'espère, quant au fond.
Cordialement, donc.

Écrit par : Pierre-Martin | 14/04/2005

Les commentaires sont fermés.