Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2005

Déconstructions du christianisme

Ecouté la très bonne émission du 13 Mai 2005 des Vendredis de la philosophie sur France-Culture
Philosophie en situations : Déconstructions du christianisme
Voici le texte de présentation

Le constat d'un retour de la religion et sa dénonciation s'expriment de manière conjointe et récurrente dans notre civilisation ballottée entre la mort de Dieu et l'affolement des croyances. On présente le religieux comme un recours face aux peurs et aux incertitudes de la vie moderne. À l'inverse, un athéisme de confort s'épanouit dans la société capitaliste qui promeut le plaisir positif. Le débat très ancien entre raison et foi trouve régulièrement un revival médiatique dans ces oppositions simplistes. Mais la sortie de la religion mérite mieux qu'une querelle de clercs, laïques ou religieux.
En être définitivement sorti, n'est-ce pas l'illusion de celui qui se croit sauf, indemne de toute pensée religieuse? Nietzsche avait lancé cet avertissement : il ne suffit pas de briser les idoles, il faut aussi casser le socle qui les expose. Un athéisme conséquent se doit donc de rester vigilant à l'égard de ce qui prend fin sans pour autant disparaître. En finir, c'est moins achever que décomposer les éléments et réévaluer leur efficience, hier et demain. C'est ouvrir au lieu de clore.
Depuis de nombreuses années un philosophe, Jean-Luc Nancy, a entrepris une réflexion qu'il nomme déconstruction du christianisme. Indépendamment des joutes polémiques, il pense ce qui est enfoui sous le monothéisme afin d'avancer au-delà des antithèses convenues. Il rencontre aujourd'hui un autre philosophe et aussi poète, Michel Deguy, qui se déclare, lui, homme de peu de foi.



Je cite quelques-uns des autres propos qui ont été échangés dans cette émission « Certains citent à tout propos le fameux texte de Nietzsche où il parle de la mort de Dieu mais dans le même livre il a aussi écrit « Quel jeu sacré inventerons-nous ? »

« Ce qui pourrait être terrible c’est quelqu’un qui fonderait une nouvelle religion(...) Combes aurait voulu une « religion civile » En fait cela a eu lieu et cela ne peut que déboucher vers un totalitarisme »
Jean-LUC Nancy a abordé le cas de l’Europe » L’Europe est le mot le plus dépouillé d’identité(...) L’identité spirituelle est derrière nous, ensuite nous avons eu l’Europe des Nations(...) Maintenant l’Europe n’a plus d’identité. »

Commentaires

Merci beaucoup de votre commentaire, en revanche je suis désolé, mais suite à une erreur de manipulation de ma part... enfin je l'ai effacé en pensant ne supprimer que ceux qui avait déconné...Je suis sincérement désolé...

Si vous souhaitez remettre ce commentaire, n'hésitez pas...

Cordialement,

Écrit par : Jacques | 17/05/2005

Hélas j'ai oublié ce que j'avais écrit. Souvent j'écris des commentaires qui me viennent instinctivement, selon l'humeur du moment ; ces réflexions s'envolent.

Écrit par : Fabrice Trochet | 18/05/2005

Les commentaires sont fermés.