Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2005

La politique et le sacré de Falk Van Gaver.


J’avais lu beaucoup d’éloges sur le livre de cet auteur catholique et apprécié ses articles dans Immédiatement. J’étais donc très impatient d’entamer la lecture de cet essai. Hélas le début de celui-ci m’a un peu ennuyé car il est émaillé de trop nombreuses citations tirées de la Bible , de théologues et d’écrivains catholiques . Ce qui est dommage car la deuxième partie plus personnelle me semble plus réussi.
Citant le cardinal Henri de Lubac « Le catholicisme est essentiellement social. Social, au sens le plus profond du terme (...) Social à tel point que le terme de catholicime social aurait toujours dû paraître un pléonasme »
Mais lorsque Falk Van Gaver ose prendre sa plume, il n’est pas tendre et affirme ses convictions« La dénonciation hystérique et régulière du prétendu retour de l’ordre moral est la hantise de voir se former une force cohérente née d’un ras-le-bol et d’un dégoût avant tout moraux – toute révolution politique partant d’une révolte morale...
La grande peur des bien-pensants est celle d’une politique populaire fondée sur une morale populaire. »

Les commentaires sont fermés.