Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2005

Censure des médias sur les émeutes

Le site http://www.acmedias.org/   Observatoire de l’information et des médias qui n’a rien à voir avec le site politiquement correct  Acrimed  d’ailleurs très embarrassé sur l’explosion de violence  offre un article intéressant sur l’indignation très sélective de nos médias «  La censure s'abat sur la presse Française et nous en tenons une double preuve.

Deux églises ont été attaquées lors des émeutes d'une nuit précédente. De nombreux médias étrangers s'en font l'écho mais étrangement la presse nationale - télévisions, radios et journaux - reste muette.

On pourrait encore à ce niveau imaginer qu'un correspondant étranger a monté un fait en épingle et que les journalistes hexagonaux sont plus au courant de la réalité, mais nous avons fait un deuxième constat édifiant.

En fin de matinée, utilisant le service Google Actualité qui scrute automatiquement de nombreuses sources d'informations, nous trouvons enfin la trace d'un article de Libération parlant de ces attentats. Mais surprise, l'article avait déjà été modifié et ne contenait plus aucune trace de ces deux attaques contre des lieux de culte. Nous avons immédiatement conservé tous les éléments que vous trouverez ci-contre. »

Les médias français sont très pudiques D'après Morandini sur Europe 1 le  9 novembre

- France 3 (Paul Nahon) a pris la décision de ne plus communiquer de bilan détaillé des émeutes.

- France 2 (Arlette Chabot) a décidé de ne plus donner le nom des cités ou ça brûle.

- TF1 a décidé de ne plus diffuser d'images de voitures en flammes.

 

 Les médias étrangers sont moins pudiques, plus libres, ne pratiquent pas systématiquement l'euphémisme.

Quelques articles intéressants parus dans la presse étrangère Islamist Threat in France By Tony Blankley Washington Times  On peut y lire ceci “As Paul Belien, writing from Brussels this weekend observed: "It is not anger that is driving the insurgents to take it out on the secularized welfare states of Old Europe. It is hatred. Hatred caused not by injustice suffered, but stemming from a sense of superiority. The "youths" do not blame the French, they despise them."

The New Old Europe 
By David Warren  Ottawa Citizen . Voici un extrait “Their ostracism from French society is completed by overt racialism. The contrast between the hypocritical liberalism of French public speech, and the overt racialism of private behaviour, is such as no North American will fully comprehend. We come from the society of the melting pot. The European melting pot froze and hardened -- quite literally, more than a thousand years ago. And that racialism is mutual. What the Muslims feel for their aging French “hosts” -- whom they consider to be perverts, by every Islamic standard -- is expressed by the way they torch their cars.”
 

D’autres sites intéressants http://no-pasaran.blogspot.com/

 http://littlegreenfootballs.com/weblog/

Commentaires

"- France 3 (Paul Nahon) a pris la décision de ne plus communiquer de bilan détaillé des émeutes.

- France 2 (Arlette Chabot) a décidé de ne plus donner le nom des cités ou ça brûle."

--> Ce n'est pas plus mal, dans la mesure où les racailles se font concurrence d'un quartier populaire à l'autre et d'une ville à l'autre.

Par contre, le rapport que certains établissent entre les émeutes et l'Islam/islamisme est, sauf exceptions locales, complètement bidon.
Les islamo-nazis de l'UOIF désapprouvent clairement ces violences, une fatwa a même été décrétée qui condamne les "émeutiers". Pour aller plus loin, ces attaques contre les quartiers populaires ont même été l'occasion, sur certains médias aux ordres (France 5, France Inter), de glorifier les barbus en soulignant qu'ils étaient un facteur d'apaisement dans les quartiers populaires.
Il y a quelque chose de pathétique à voir la main d' "Al-Qaeda" (charmante fable!) partout - y compris derrière des feux de poubelles.

Pure coïncidence, mais j'ai mis un article en ligne sur le problème des sauvageons le jour même ou la vague de violence de ceux-ci débutait contre les quartiers populaires.

Écrit par : megacatastrophemondiale | 11/11/2005

Même si je suis pour la liberté de la presse, je trouve que pour une fois les médias sont intélligents. Il est arrivé parfois à la presse de porter préjudice au déroulement d'une enquêt et aux innocents potentiels.

Pour les émeutiers, la presse est un enjeu. Plus on parle d'eux et plus il se sentent influents. Et, aux yeux du groupe si on montre les voitures, batiments qu'ils ont incendier ils deviennent des héros. En évitant de monter en épingle leur saccages, ils évitent la sur enchère. Et il ne faut pas négliger ce paramètre, l'escalade des represaille.

Merci la presse.

Écrit par : Déo | 11/11/2005

Jean-Claude Dassier, le directeur général de LCI (la principale chaîne d’information française) vient récemment d’admettre qu’il avait volontairement censuré la réalité des émeutes raciales de banlieues, et ce afin de « ne pas favoriser l’extrême droite ». Selon le quotidien britannique The Gardian, le journaliste a déclaré « La politique française est en train de se droitiser, et je ne veux pas que des hommes politiques d'extrême droite soient à nouveau en deuxième position, ou même en première parce que nous aurons montré des voitures en feu à la télévision ».

Écrit par : liberté | 21/11/2005

Merci pour cette info. J'ai trouvé le lien vers cet article

http://media.guardian.co.uk/site/story/0,14173,1639538,00.html

Cela confirme ce que j'avais écrit précédemment

Écrit par : Fabrice Trochet | 21/11/2005

Les commentaires sont fermés.