Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2005

Les voitures brûleront encore

Baudrillard note avec justesse dans un article intitulé Nique ta mère !   publié dans Libération qu’ « Il aura fallu que brûlent en une seule nuit 1 500 voitures, puis, en ordre décroissant, 900, 500, 200, jusqu'à se rapprocher de la «normale» quotidienne, pour qu'on s'aperçoive que chaque nuit 90 voitures en moyenne brûlaient dans notre douce France. Une sorte de flamme perpétuelle, comme celle de l'Arc de triomphe, brûlant en hommage à l'Immigré inconnu. »

J’avais appris par un journal anglais que plus de 28000 voitures brûlaient chaque nuit en France. Je croyais que ce journal se trompait, exagérait comme le professe nos média français. Hélas c’est une des tristes réalités du modèle français.

Commentaires

Question chiffres :

Combien l'état subventionne l'agriculture européenne ?

Combien gagnent les pdg des boites du cac 40 ?

Combien les sociétés reçoivent-elles de subventions de l'état par an ?

Où va l'argent de nos impots ? Quel est le budget de l'état ? La part de l'éducation ? De la recherche ? De la santé ?

Alors si y a du fric en France, pourquoi pas pour aider les jeunes des quartiers difficiles ? Ou bien eux ils ne comptent pas ?

Si les paysans n'avaient pas des millions d'euros de subventions, croyez moi que les pneus de camions bruleraient bien plus que les bagnoles en France ! Et toutes les routes seraient bloquées. Et les cageots de fruits légumes tous détruits...
De meme si les fonctionnaires étaient moins payés, ça chaufferait aussi.
Mais les jeunes non, ils doivent surtout se tairent.

Écrit par : peu importe | 20/11/2005

Question chiffres :

Combien l'état subventionne l'agriculture européenne ?

Combien gagnent les pdg des boites du cac 40 ?

Combien les sociétés reçoivent-elles de subventions de l'état par an ?

Où va l'argent de nos impots ? Quel est le budget de l'état ? La part de l'éducation ? De la recherche ? De la santé ?

Alors si y a du fric en France, pourquoi pas pour aider les jeunes des quartiers difficiles ? Ou bien eux ils ne comptent pas ?

Si les paysans n'avaient pas des millions d'euros de subventions, croyez moi que les pneus de camions bruleraient bien plus que les bagnoles en France ! Et toutes les routes seraient bloquées. Et les cageots de fruits légumes tous détruits...
De meme si les fonctionnaires étaient moins payés, ça chaufferait aussi.
Mais les jeunes non, ils doivent surtout se tairent.

Écrit par : peu importe | 20/11/2005

encore quelques chiffres :

1 milliard d’enfants vivent sous le seuil de pauvreté. 1 milliard d’euros, c’est le budget qu’avait débloqué le conseil régional pour « Paris 2012 »...

Chaque vache de l’UE reçoit 3$ de subvention par jour ; 46% des Africains vivent avec moins de 1$ par jour.

Écrit par : z. | 20/11/2005

28000 voitures par nuit?????? vous voulez dire par an?

La moitié du budget européen va aux agriculteurs. C'est dégueulasse, mais ce n'est pas de la faute des technocrates de Bruxelles. Voyez ça avec les paysans. Discutez avec eux. annoncez-leur que plus aucune subvention leur sera destinée. Observez s'ils prennent la nouvelle avec plaisir. Les paysans votent, pas les kids des banlieues. Alors question lobbying, tout est choisi. Les paysans sont aussi maternés, mais eux ils ne niquent pas leurs mères.

Écrit par : skam | 20/11/2005

OH que oui, les paysans aussi niquent la mère mais plutôt celle des autres, et c'est peut-etre pour cette rasion que le gouvernement se plie vite à leurs revendications et ne s'en prive pas de la materner, et aucun micistre n'osera les traiter de racaille,

Écrit par : z. | 21/11/2005

C'est différent, les agriculteurs demandent a être payé au juste prix. Ils demandent juste un revenu correct.

Écrit par : Fabrice Trochet | 21/11/2005

Chez les agriculteurs ont trouve tout et son contraire...

On a ceux affiliés à la FNSEA pour qui produire en grosses quantités est leur finalité mais qui demandent avec insistance, à la communauté de palier à leur manque à gagner...
A leur peu de rentabilité...
C'est eux les premiers à monter des dossiers pour les subventions!

En contrepartie on a ceux, militants de la Confédération paysanne ou autres qui, rejetés du système productiviste par leur choix de société, pratiquement mis hors la loi par leur opposition formelle au dictat de nature sécuritaire voulant imposer la contre nature que sont les OGM, ne demandent rien à personne, sinon que de vivre de leur travail...

En toute sécurité!

Convenez un peu alors, qu'il n'est pas possible de mettre tout le monde dans le même panier!

Écrit par : daniel | 27/11/2005

Les commentaires sont fermés.