Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/02/2006

Caricatures : l’hypocrisie de la presse française

Il y a quelque chose d’étonnant à voir la presse européenne surtout française  invoquer la liberté d’expression  lorqu ‘elle publie ces caricatures.  Si les pays islamiques ont leur tabous, la France en a bien davantage. Elle en est sursaturée.

Il est des dogmes-tabous auxquels il ne faut point toucher. Le mot juif ne peut plus être prononcé à moins d’être issu d’une minorité visible. Le cas Dieudonné est exemplaire ; à chaque fois que la justice le poursuit, il en ressort blanchi. On se demande pourquoi ? La justice n’est pas la même suivant la couleur de la peau !  Dieudonné est black (Noir ne peut plus être prononcé) donc anti-raciste. Il en profite. Je me demande jusqu’où il peut aller sans être condamné. Cette justice est assez étonnante.

Concernant l’homophonie ou supposé comme  tel, Act-Up lui règle un différend à coups de poings et de pieds voire plus et ce sans être inquiété.

 

Il faut pour qu’une pensée  soit admise, pour qu’un geste soit toléré, qu’ils soient conformes aux idées reçus et au dogme républicain.

Notre civilisation, loin de s’orienter vers la liberté, marche à pas de géant vers la censure. Partout l’individu rencontre des obstacles, lorsqu’il tente de s’évader du conformisme. Tenter de franchir les limites que les tabous vous imposent et vous voilà devant les tribunaux.

Commentaires

"Il est facile d'énoncer pour la énième fois que la liberté d'expression est "non négociable", surtout quand on applaudit par ailleurs à chaque destruction légale de la liberté de penser et que l'on vient justement de saluer une première condamnation des tribunaux pour propos "homophobes". La vaillante défense de la liberté et de l'Etat de droit contre les autorités religieuses serait plus crédible si elle s'exerçait aussi contre les innombrables nouveaux clergés qui font régner une terreur mille fois plus efficace que les vieille puissances religieuses."

Philippe Muray cité par E.Lévy dans le Point du 9 février.

Le Moderne ne cessera de ferrailler avec le Moderne et les groupes d'oppression ont de beaux jours devant eux!

Ah le village global, la mondialisation heureuse, souvenez-vous! Nous voilà maintenant entrés dans l'ère de la haine planétaire:

http://www.liberation.fr/page.php?Article=357882

Écrit par : Majdar | 09/02/2006

"Pourquoi n'y a-t-il jamais eu de manifestation dans le monde arabo-musulman contre les attentats sanglants de New York, de Madrid, de Monbassa, de Bali et d'ailleurs ?"

--> Ah, ce Finkielkraut, il n'en loupe pas une...

C'est absolument indéniable : quand c'est l'OTAN/les USA qui massacre(nt) des civils par dizaines de milliers en Irak, Serbie, Afghanistan... il y a en Occident des
individus qui ont encore suffisamment d'esprit critique pour dire "pas en mon nom". Le hic, c'est que Finkielkraut ne fait pas partie de ces gens là, car ce brave Alain, tous ces massacres, il les a soutenus. Quelle rigolade, après, de le voir donner des leçons de morale au monde arabo-musulman !

"Ben Laden n'était-il qu'un hors-d'oeuvre ? Ajoutées au bellicisme nucléaire de l'Iran et au succès électoral des Frères musulmans aujourd'hui en Palestine et demain, sans doute, en Egypte, ces manifestations délirantes nous contraignent de poser la question. Il ne suffit pas, pour vivre dans un monde pacifique, ni même d'ailleurs pour avoir la paix, d'abjurer tout esprit de conquête, de confesser ses crimes et de proclamer urbi et orbi qu'on n'a pas d'ennemis. La preuve : nous faisons ardemment tout cela et force est de reconnaître que, malgré nos efforts, nous avons des ennemis déterminés et redoutables."

--> Il se moque de qui le Alain? L'Iran veut la bombe atomique ? Et alors ? Pourquoi la France bientôt sous domination hongroise, la Chine et ses camps de concentration, la stalinienne Corée du Nord, la dictature islamo-militaire pakistanaise, les tarés religieux américains y auraient le droit...mais pas l'Iran?
Au moins, le fou de dieu (et de pognon surtout : dieu c'est juste pour faire diversion) au pouvoir en Iran a gagné sans truquer les élections - contrairement à son équivalent yankee en 2000.
Et l'Etat sioniste aussi a la bombe atomique, ça n'empêche pas Alain de dormir...

Les fascistes verts ont gagné en Palestine : ça prouve bien que la Palestine est démocratique. Faudrait savoir ce qu'il veut le Alain : avant, on ne pouvait pas faire la paix avec ces gens là parce qu'ils n'étaient pas démocrates ; et maintenant, on ne peut plus la faire parce qu'ils n'ont pas élu les "bons" !

Remarquez que le Alain à l'air de regretter la prochaine victoire des Frères musulmans en Egypte... Il y a trois ans, il vantait les bienfaits de l'agression contre la nation irakienne (bravo à sa Résistance ! Plus de 2000 ordures -il n'y pas d'autre mot- réexpédiées dans leur "douce" Amérique...en cercueil! Puisse la liste des bouchers en treillis refroidis en Irak s'allonger encore!) parce que, soudainement, il fallait que l'Irak devienne démocratique. Maintenant, il a l'air de craindre une démocratisation en Egypte. Ce Finkielkraut a décidemment la démocratie bien sélective...

Il est à noter que c'est le même Finkielkraut qui (à juste titre) refuse de joindre sa voix à celle des "antifascistes" après le 21 avril 2002 et qui, lorsque c'est dans le monde arabo-musulman que les fascistes font de bons scores ou arrivent au pouvoir, dresse un tableau apocalyptique de la situation. Comme si les raisons qui expliquaient -pour partie, du moins- le vote d'extrême-droite en France n'étaient pas transposables à la Palestine: rejet de la corruption, vote protestaire, sentiment d'avoir été bernés (quant au contenu du traité de Maastricht en France, quant à celui des accords d'Oslo en Palestine)...
Sans compter qu'en Palestine, les électeurs ont donné leurs voix à ceux qui ont donné leur vie. C'est d'ailleurs l'inverse qui aurait constitué une surprise...















"Oui, les États-Unis d'Amérique sont un grand pays démocratique car ils se sont abstenus d'envoyer six agents masqués de la CIA à bord d'un jet privé pour enlever Michaël Moore à Cannes et l'exfiltrer vers l'Égypte, après lui avoir mis un suppositoire dans le cul, afin de parler d'homme à homme. Des milliers d'Irakiens torturés et seulement deux Américains égorgés Où est la barbarie ? Enfin, les Arabes n'ont jamais prétendu donner des leçons de morale mais seulement des leçons de foi. Ils n'ont jamais prétendus être bons mais ont toujours assumé leur statut de fidèles, en toute honnêteté et loyauté. (Saladin, kurde né à Takrit, égorgea de sa main le barbare et parjure Renaud de Châtillon-Coligny, sinon, il se montra d'une parfaite magnanimité à tel point que Dante lui réserve une place spéciale dans son Enfer). Où est l'hypocrisie ? Ben Laden n'a jamais prétendu apporter la liberté ni la démocratie, rien que ça, à quiconque. Il a seulement dit : « Toi roumi, toi mouri ». Arabie ! conservatoire de la foi, de l'honneur mais aussi d'excellentes lames en acier damas. [...] Pourquoi vouloir interdire la torture alors qu'il suffit d'interdire la photographie de la torture, comme vient de le faire le judicieux Rumstud ? J'en admire d'autant plus les fanatiques islamistes qui, non content d'égorger des Américains, filment le supplice et sont fiers (il n'y a pas que les pédés qui soient fiers. Aujourd'hui, la pédérastie est un motif de fierté. Faut-il donc que, dans ce monde, les motifs de fierté manquent, ce qui n'est pas le cas chez les Arabes) de faire admirer leur œuvre sur Al Djazira (le jardin des supplices, comment dit-on cela en arabe ?) et peut-être bientôt à Cannes pour le prix de la palme Gore, genre très prisé par les petits cons occidentaux. Le malheureux directeur de Lyon mag est traduit en justice pour avoir reproduit les propos d'un imam, vieille plaisanterie gauloise d'ailleurs : « Bats ta femme ! si tu ne sais pas pourquoi, elle, elle le sait. » Pendant ce temps, de l'autre côté de l'océan, Richard A. Posner, juge et professeur de droit à l'université de Chicago et Alan Deskovitz, avocat et professeur de droit à Harvard, envisagent de légaliser la torture (car ces puritains ont horreur de l'hypocrisie !) et de remplacer le fameux permis de tuer de l'agent 007 par « un mandat de torture ». « Je pense à une torture non mortelle, comme une aiguille stérilisée sous les ongles » suggère Deskovitz. Oui le prince André Bolkonski a raison : si l’on ne faisait pas de prisonniers à la guerre, cela rendrait la guerre plus humaine, ne serait-ce que parce que cela supprimerait radicalement la torture. Tamerlan était un humaniste comparé aux gens bons. Ces gens bons sont fous à lier de puritanisme. Il faut les enfermer d'urgence dans la prison d'Abou Ghraïb. Où sont les barbares ? [...]





Pourquoi j'aime les Arabes

Parce qu'ils tiennent les Américains par les couilles et que moi (et bien d'autres) je suis incapable de le faire — plutôt que les Américains, je devrais dire que les Arabes tiennent les gens bons par les couilles, car aux États-Unis, il n'y a pas que des gens bons (des milliers d'hommes en armes dans le Sud-Ouest attendent d'en découdre avec le gouvernement fédéral, Alone are the braves). Les Arabes n'ont pas le monopole de la méchanceté. D'ailleurs, les Américains n'ont pas le monopole des gens bons, mon propre pays en fourmille, notamment ceux qui sont passés de l'adoration de Mao Tsé Toung à celle de Milton Friedman et de Cheville Rawl, sans parler des vichy-rouge, évidemment. Je préfère le petit blanc et je n'ai jamais adoré Mao Tsé Toung, ni Staline, ni même Lénine. Je me suis contenté de lire Marx, chose assez rare il est vrai. Aujourd'hui, je lis Kripke. Mes commentaires, bientôt sur cet écran. Les salafistes djihadistes, qui sont très stricts, autorisent cependant la télévision et je suppose le théâtre. Ben Laden aura vu la pièce Stratégie pour deux jambons, qui fut un succès mondial, et qu'il a généralisé. Pourquoi deux seulement s'est-il dit ? D'après Thucydide, Périclès aurait dit que la démocratie est l'exercice du pouvoir par le plus grand nombre. Donc il est tout à fait justifié que Ben Laden frappe le plus grand nombre et cherche à anéantir le plus grand nombre, puisque l'Amérique c'est la démocratie et que donc le pouvoir y est exercé par le plus grand nombre, comme on peut le constater tous les jours —. Tandis que les Américains étaient allés chercher les Vietnamiens chez eux, les Arabes sont allés chercher les Américains chez eux. C'est la lutte finale. Le sort du monde dépend des Arabes. Ne mollissez pas, les gars, serrez les bien et tordez les bien tandis que vous avez la main. Après, il sera trop tard. Sursum corda. Le libre-échangisme se croit déjà tout permis. S'il vous anéantit, il se permettra tout, pendant mille ans (non, il crèvera d'abord dans ses pets, il est peut-être déjà mort, du fait de l'irréversibilité de certains phénomènes, et nous tous avec, sans le savoir). Dieu nous garde des gens bons. Selon le docteur Bowring, le free trade c'est Jésus-Christ, Jésus-Christ, c'est le free trade. Mais Jésus n'est-il pas un prophète reconnu par les musulmans ? Stupide, prétentieuse, absurde proposition du président Bush qui promit aux irakiens de leur offrir une zone de libre échange avec l'Amérique, l'Alena étendue à l'Irak ! Cela traduit aussi son désarroi. Son libre échange, il faut le lui mettre dans le cul pendant qu'il est encore temps. Il faut à tout prix empêcher ces gens de nuire plus qu'ils ne l'ont déjà fait depuis cent cinquante ans, depuis 1840 où ils étaient encore cantonnés à Manchester. La seule manière de le faire, c'est d'être plus nuisible qu'eux. C'est le seul langage qu'ils peuvent, non pas comprendre, ce serait trop leur demander, mais subir. Il faut soigner le mal par le mal. Je sais très bien que vous n'avez nul besoin de mes encouragements et de mes exhortations et que vous l'avez amplement prouvé, mais je sais, par expérience personnelle, que cela fait toujours plaisir. Bonne chance les gars, pardonnez moi : à la grâce de Dieu."
Jean-Pierre Voyer

Écrit par : megacatastrophemondiale | 10/02/2006

http://www.regards.fr/

La dernière livraison de la revue néocommuniste "Regards" (dirigée par le communiste refondateur Roger Martelli) se penche sur les néoréacs ou le complexe de l'homme blanc.

On apprend entre autres que les néorépublicains chevenementistes d'hier deviennent peu à peu les néoconservateurs aujourd'hui: Finkielkraut, Dantec, Houellebecq, Paul Thibaud, Philippe Muray, Shmuel Trigano sont ainsi "dénoncés".

Précision: Finkielkraut n'a pas vraiment défendu l'invasion de l'Irak en raison de sa reserve sur la question de l'ingérence humanitaire, il n'a donc pas rejoint les Goupil, Glucksmann et autres...

Allez pour finir un petit cadeau pour ceux qui ne l'ont pas lue, la préface de Muray (hilarant sur la photo!) pour le livre de philo de Basile de Koch (qu'il semble plus apprécier que son illustre frérot!)

http://www.jalons.fr/publications/livres/histoiredelapensee-Ba.
html

Écrit par : Majdar | 10/02/2006

Pour les fans de Muray, je vous conseille son équivalent belge: Claude Javeau, professeur à l'Université libre de Bruxelles qui a publié "La Bienpensance. Thème et variations. Critique de la raison cosmétique", éditions Labor, 2005 .

Écrit par : Majdar | 10/02/2006

Merci pour ces infos. Comme vous vous doutez je suis un fidéle lecteur de Muray.

Écrit par : Fabrice Trochet | 11/02/2006

Les commentaires sont fermés.