Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/05/2006

"Ils ont tué la télé publique" de Jean Robin

Le livre "Ils ont tué la télé publique" de Jean Robin vient de paraître.

"En 2005, les éditions Flammarion publiaient "Confessions d'un baby-Boomer"
de Thierry Ardisson. Au même moment, un jeune inconnu décidait de mener sa
propre enquête loin des spots de la promo du livre. Seul un travail de taupe
enfermé plusieurs mois dans des archives et bibliothèques pouvait permettre
la découverte des révélations qu'offrent la parution du livre choc de Jean
Robin. Il voit étrangement son enquête refusée par une vingtaine d'éditeurs
français, souvent sans même en avoir lu une seule ligne. Car le sujet est
tabou dans les milieux de l'édition, qui dépendent en grande partie des
faveurs de Thierry Ardisson et de ses copains pour écouler leur «
marchandise ». " 

Sur le site surlering , on peut y lire un entretien interessant avec l’auteur.  

Dans Libération, Daniel Schneidermann a consacré sa chronique du 28 avril à ce livre qui "brise les tabous" et qui est une "charge au canon contre les irresponsables télévisuels subventionnés par chacun d'entre nous", dont sa majesté Ardisson bien sûr.

21:15 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Chez le stalker http://stalker.hautetfort.com/archive/2006/05/14/deux-eloges-et-une-detestation.html cher grain de sable on y trouve une violente critique de ce livre , plutôt sur la forme. Et comme le dit si bien ce stalker"Il reste que, indéniablement, Robin a fait, durant de longues heures, que nul ne lui envie du reste, de collation et de visionnage, ce que tout journaliste professionnel digne de ce nom, y compris dans la presse dite de gauche je l'ai dit, aurait dû faire, sans tarder, alors même que les premières rumeurs et critiques, depuis lors devenues innombrables et toutes avérées, étaient portées contre le système Ardisson, à savoir : un montage parfaitement organisé et systématisé de demi-vérités, de demi-mensonges, d'embellissements troubles (par exemple sur les données purement biographiques concernant l'animateur, perpétuellement vague ou se contredisant), d'occultations volontaires, de caviardages grossiers et systématiques, de plagiats, j'allais les oublier !, érigés au rang d'une véritable petite entreprise, sans oublier, afin de compléter ce tableau déjà digne des plus grands maîtres falsificateurs, de palinodies, de coups bas."

Écrit par : marc | 16/05/2006

Les commentaires sont fermés.