Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2006

Les artistes : les nouveaux chiens de garde

L’affaire du clip de rap financé par la mairie de Nantes incitant, entre autre, à attaquer le commissariat local  relatée sur le site L'avenir du futur , a fait couler beaucoup d’encre mais une autre info beaucoup plus éclairante est paru dans Libé  
"Au conseil régional d'Ile-de-France, les méthodes de Julien Dray étonnent. Le 6 juillet, le vice-président chargé de la politique de la ville, de la sécurité et de la jeunesse faisait voter en commission permanente une subvention de 627 902 euros à MTV, chaîne musicale ciblée ados et jeunes adultes, afin de soutenir son opération «Révélations MTV 2006» en Ile-de-France, un tremplin de jeunes talents musiques actuelles. Si le principe choque ­ subventionner la filiale française d'une multinationale ultralucrative­, il est parfaitement légal.
La majorité de gauche a donné son feu vert à la proposition du porte-parole du PS. L'UDF et l'UMP se sont abstenus et le FN a voté contre(...)"

 

Ce qui est aussi étonnant est la réaction de  Julien Dray ; il  a refusé de commenter l'affaire : «Nous n'avons rien à dire, il y a une opération, on jugera sur pièce.» Ainsi on dépense l’argent publique et on voit ensuite si c’est vraiment utile. Drôle de façon de gérer les finances publiques. Les conseils régionaux doivent regorger d’argent pour qu’ils se permettent de les gaspiller.  En fait, pour le PS cela ne peut que rapporter , c’est toujours bon d’avoir les artistes de son côté. La gauche a toujours su monopoliser les artistes chargés de nous abrutir par leur bonne et mauvaise consciences.  La gauche est jalouse cette année car Sarkozy a réussi à mobiliser Johnny Hallyday et surtout l’étonnant Doc Gynéco ; ce qui n’est pas du meilleur effet.

 

 Aldous Huxley dans " Retour au meilleur des mondes " nous avertissait que " Dans les dictatures de demain, il y aura sans doute beaucoup moins de forces déployées. Les sujets des tyrans à venir seront enrégimentés sans douleur par un corps d'ingénieurs sociaux hautement qualifiés. » Il n’avait pas pensé que les artistes joueraient un rôle si prépondérant en politique. Les intellectuels n’ont plus la cote. Il y a quelques années on était plutôt fier d’avoir des intellectuels (philosophes, écrivains, etc.) de son côté mais l’époque a bien changé. C’est l’ère de la fête permanente. Toutes les villes subventionnent les  artistes. Ainsi à Angers la mairie organise régulièrement des spectacles gratuits. Cela fait très longtemps que j’ai payé pour voir un spectacle. Nous sommes vraiment à l'époque de l'Homo Festivus dénoncé par Philippe Muray.  

07:30 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : politique, Musique, PS, FN, UDF, MPF

Commentaires

on a vite fait d'être transformé en assistante sociale lorsqu'on est artiste si l'on n'y prend garde c'est sûr ;)))... à chaque artiste de savoir se qu'il veut...

Écrit par : pixelités | 08/09/2006

Le plus surprenant, ce sont les spectateurs qui acceptent de regarder ces spectacles généralement lénifiants sans jamais se plaindre.

Le pire est qu'ils se rendent de leur plein gré sur les lieux festifs sans qu'aucune police cohercitive ne les y force.

L'efficacité de ces manipulations de foule est à la fois terrible et déconcertante.

Écrit par : stephane | 08/09/2006

Philippe Muray aimait préciser qu'il fallait dire homo festivus et non l'homo festivus, car il s'agissait d'un personnage de roman, icône esthétique de l'époque et non d'une théorie produite comme celle des intellectuels.
Sinon, juste un petit commentaire pour dire que la dictature du divertissement nous transforme en consommateur de culture, en gens qui s'y connaissent, en collectionneurs d'actualité. Et la culture ainsi consommée est bien plus large que le simple spectacle, où du moins le spectacle entraîne dans sa chute absolument tout. Les gens qui s'y connaissent parlent cinema et musique, mais ils parlent aussi bonnes bouteilles de vin, d'huile d'olive, villes du monde, peinture, design, déco. La culture est engloutie en grosse rasade dans la bouche d'homo festivus en digestion permanente. L'homme disparait dans cette bouche.

Écrit par : Maximilien FRICHE | 10/09/2006

J'ai une fois encore pu échapper à cette triste mascarade des Accroche-Coeurs, sauf le dimanche soir : ces pantomimes de vote avec effusion de roses. C'était purement affligeant. Bien heureuse de t'avoir lu à ce sujet, et au sujet de ces dingues du MRAP. C'est grâce au site de Bruno que j'ai retrouvé le tien, on se croise parfois en ville. Je repasserai te lire. Bien cordialement.

Écrit par : Cosmic Dancer | 27/09/2006

Merci d'être passé sur ce blog. Le tien a l'air d'être assailli de commentaires. Par compte j'ai l'impression que je ne te croise plus à Angers.

Écrit par : Fabrice Trochet | 01/10/2006

Je suis peu visible, ces temps-ci, en effet. Mais ce n'est que partie remise :)

Écrit par : Cosmic Dancer | 02/10/2006

Les commentaires sont fermés.