Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2007

Laurent Schang : Constat d’Occident

c277bbb5087cf2cf4a22580e5fe542e2.jpegLecture de ce livre en  à peine une heure. Il faut dire que c’est  assez rapide à lire vu qu’il n’y a juste  que 10 petites nouvelles.  Quelques-unes ont d’ailleurs paru dans les revues Cancer ! (vous pouvez les lire ici )  et Tsim soûm. Dommage que cela ne soit pas indiqué. A l’heure où la guerre a mauvaise presse Laurent Schang nous emmène dans des conflits passés et futurs. Ces nouvelles ont une relation entre elles : la guerre, le combat soit pour son pays, soit pour son honneur. Ces héros sont confrontés à la mort, au devoir,au pouvoir, à des valeurs qui paraissent maintenant dépassés en Occident. 

C’est très rythmé avec des dialogues bien menés et des phrases courtes sans fioritures allant droit à l’essentiel. Laurent Schang pourrait faire sienne cette citation de  Junger  très représentatif de ce livre. : « Une éclatante vérité demeure : la Mort pour une conviction est la plus sublime des fins : elle est Témoignage, Action, Réalisation, Foi, Amour, Espérance et But suprême ; elle est dans ce monde imparfait, une chose parfaite. »

        

On y  croise précisément   Ernst Jünger pendant la guerre  14 - 18, un  soldat de Tsahal , Curzio Malaparte lors de la seconde guerre mondiale, un soldat russe de retour de  Tchétchénie, Guevara en Afrique, Mishima et  son  seppuku. C’est étrange qu’en Occident tout le monde est fasciné par ce fameux seppuku alors qu’au Japon , on veut oublier Mishima. Par  contre en France on parle peu de ses livres qui me semblent d’une grande qualité.

La guerre a toujours existé, on ne pourra jamais l’empêcher qu’elle revienne, c’est ce que Laurent Schang imagine avec Huntingtonons, huntingtonons dans une prochaine guerre mondiale en 2010.

Laurent Schang : Constat d’Occident Editions Alexipharmaque

21:15 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Littérature

Commentaires

Nous (l'occident) sommes noyés dans le pacifisme.

En tout cas, la guerre contre nous-même est déjà commencée...

Écrit par : Stephane | 23/05/2007

S'il veut faire la guerre, qu'il aille en Irak, en Afghanistan. Les conflits ne manquent pas

Écrit par : Raoul | 23/05/2007

Les commentaires sont fermés.