Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/07/2007

Marc-Edouard Nabe Tohu-Bohu

Commencé la lecture du journal intime de Marc-Edouard Nabe Tohu-Bohu qui démarre  par les lettres reçues et articles publiés lors de la  sortie de son premier livre Au régal des Vermines qui lui avait valu de recevoir un coup de poing par Georges-Marc Benamou. Voici un extrait où il parle  du dessinateur Vuillemin :  « Lui aussi a compris que nous n'avions pas le choix aujourd'hui. Il faut se battre contre la nouvelle morale des gens « de gauche », ces affreux traîtres qui nous forcent à nous « droitiser » esthétiquement par leur sectarisme de bourgeois « humanistes ». C'est pas un hasard si les anarchistes sont naziifiés par des ex-staliniens. C'est même logique. Les Français s’en apercevront bien un jour • nous vivons sous la dictature très austère du post-gauchisme bien-pensant ; tout esprit libre doit assumer l'honneur que lui font les gauchards-caviar de le considérer comme un « fasciste » ! »

Je comprends parfaitement Marc-Edouard Nabe  et d’ailleurs je le rejoint totalement. Hélas cela n’a pas changé, j’ai même l’impression que c’est pire aujourd’hui.

 

 

Commentaires

Et oui, ils sont même au gouvernement maintenant. C'est ça l'ouverture à gauche... Le gouvernement caviar...

Écrit par : Stéphane | 04/08/2007

Comment est-ce que tu mets des vidéos sur ton blog et des photos?

Écrit par : Jah | 15/08/2007

"Nous, fascistes, sommes les seuls vrais anarchistes"

Le personnage du Commandant - Salo ou les 120 journées de Sodome

Écrit par : rien | 15/08/2007

pour les videos je les télécharge sur youtube et ensuite je fais comme indiqué sur ce site. En fait je fais un lien.
Pour les photos sur hautetfort tout est indiqué

Écrit par : Fabrice | 15/08/2007

Effectivement depuis que la gauche a détruit toute morale transcendantale, elle s'est mise dans la situation de produire elle-même cette morale "in progress". Ce qui est intéressant chez Nabe, c'est son approche littéraire. Il ne peut y avoir de verbe vivant qu'en opposition aux raisonnements produits et aux produits des raisonnements. Le verbe est par nature rebelle, puisque c'est la vérité. La domestication demeure impossible.

Écrit par : Maximilien FRICHE | 27/08/2007

Les commentaires sont fermés.