Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/10/2007

La vérité qui dérange Al Gore

Al gore vient de recevoir le prix Nobel de la paix pour son film  «La vérité qui dérange ». Ce fut l’occasion pour le Quai à Angers de le projeter gratuitement dans le cadre de sa journée sur l’environnement. Ainsi j’ai pu aller voir ce film dont on parle tant. En fait c’est plutôt un film de propagande en faveur d’Al Gore, il en est le principal acteur. Al Gore appelle chaque Américain à faire tout son possible pour économiser l’énergie et comme tout politique, il fait le contraire de ce qu’il préconise. Ainsi la presse américaine a révélé qu’il habitait une maison digne de Scarlett O’Hara, dont le budget annuel d’électricité s’élevait à 25 000 dollars, soit vingt fois celui de l’Américain moyen ! Sa seule piscine consomme plus d’électricité qu’un pavillon américain standard.

Pour autant il est indéniable que nous vivons une crise écologique :  les paysages se dégradent, des espèces vivantes disparaissent, la pollution augmente. Hélas les Verts se sont détournés de l’écologie pour  se reconvertir dans la promotion de la parité, du mariage homosexuel, dans la lutte contre les discriminations et autres revendications carnavalisées.

Commentaires

C'est exactement ça : c'est le carnaval.

Écrit par : Stephane | 18/10/2007

Oui, Al Gore fait de l'écologisme pour sa popularité, pas par idéologie.

Il se déplace aussi en jet privé ...

Écrit par : Fulmar | 27/10/2007

Consternant comme post.

Écrit par : aliscan | 04/11/2007

Al Gore n'est effectivement pas sans face sombre. Voir sa bataille contre Mandela par rapport aux médicaments génériques dans l'excellent livre de Paul Moreira : " Les nouvelles censures, dans les coulisses de la manipulation de l'information "

http://le-lecturamak.over-blog.com/

Écrit par : jmlire | 03/07/2008

Les commentaires sont fermés.