Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/04/2008

Daniel Cornu Médias mode d’emploi

livre-daniel_cornu.jpg 

 

Un livre destiné à mieux comprendre le journalisme pourtant la lecture de celui-ci ne m’a pas permis de connaître davantage ce milieu. Ce livre ne me réconciliera donc pas avec les journalistes. Daniel Cornu est médiateur des publications suisses du groupe Edipresse, et tient à préciser l’indépendance de son statut. J’ai plutôt l’impression qu’il prend la défense des journalistes même s’il constate des dérives que l’on est habitué à entendre comme par exemple l’absence de neutralité des journalistes dans le conflit Palestine/Israël qui revient sans cesse chez les lecteurs.

« Les attentes des lecteurs portent sur des points de détail. »Les lecteurs reprochent parfois les fautes d’orthographe. Cela est dû à la disparition progressive des correcteurs. Il est conscient que l’on ne peut être totalement objectif. ce n’est d’ailleurs pas un grief que je reprocherais aux médias.

 

« Il n’est pas rare de débusquer dans les articles d’information, hors de tout balisage clair, des appréciations relevant de l’opinion. » En revanche la presse anglo-saxonne est plus objective que la presse francophone puisqu’elle sépare les informations des commentaires. Un constat que tout étranger remarque tout de suite ; une américaine que j’avais eu l’occasion de rencontrer à Angers avait été justement très choqué par un article du journal local que Stéphane Curet avait relaté sur son blog.

Il constate que Le courrier des lecteurs de « La Tribune de Genève »est très suivi et permet aussi à des lecteurs étrangers « de découvrir une expression de l’opinion publique que ne traduisent pas les éditoriaux du journal. »  

Il aurait pu en chercher les raisons ; ce livre pèche par l’absence de développement, d’analyse. Le décalage est trop grand entre eux que les gens voient et ceux que les journalistes écrivent ; cela transparaît ainsi dans le courrier des lecteurs. C’est une des raisons pour laquelle les médias français sont de plus en plus contestés. Il est toujours frappant de voir que les mêmes informations se retrouvent en même temps dans les journaux télévisés de TF1 ou de France 2 malgré la prolifération d’informations.

Ce livre n’a donc aucun intérêt à part les quelques phrases que j’ai notées ci-dessus, hélas sans que cela soit analysé. Je pense que le meilleur livre sur les médias est celui de Jean-Pierre Tailleur  Bévues de presse, une enquête très brillante et pertinente à partir d’exemples concrets où est exploré le déclin français à travers ses principaux symptômes: la qualité contrastée du journalisme en France, voire la sous information.

 

Daniel Cornu Médias mode d’emploi Editions Labor et Fides

 

 

 

Commentaires

Merci pour le lien ! Je suis vraiment interloqué par cette histoire des correcteurs qui disparaissent. L'économie malthusienne est vraiment lamentable. Bientôt, il n'y aura même plus de journalistes pour faire les journaux. Ca ne changera peut-être pas grand chose !!!!

Écrit par : stéphane | 30/04/2008

Si tu veux, tu peux mettre à jour le lien vers mon blogue, celui-ci ayant changé : www.avenirdufutur.fr

Amicalement.

Écrit par : stéphane | 30/04/2008

Les commentaires sont fermés.