Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/06/2008

La police angevine laisse un criminel en liberté

 Acheté Ouest-France ce dimanche afin de lire l’article sur la fusillade que j’ai relaté hier sur ce blog.

Lecture de l’article ici : http://www.angers.maville.com/Coup-de-feu-a-la-sortie-du-...

Lu ceci :  Selon les premiers témoins, l'une des personnes n'aurait pas apprécié ce refus, et serait alors revenue au bar, un fusil de chasse caché sous son blouson. « Le portier l'a palpé, croyant qu'il s'agissait d'une bouteille d'alcool. En voyant l'arme à canon scié, il lui a refusé l'accès », indique Arnaud, DJ du club privé. Et d'indiquer que cette explication avec le portier a été entièrement filmée par une caméra de surveillance. Le plus étonnant est la conclusion :  Quant à l'auteur du coup de feu, il court toujours.

Comme je le disais l’auteur du coup de feu, un type genre manouche,un age d’environ 35 ans s’était caché dans un buisson à côté du lieu de cette altercation ; il suffisait de suivre les traces de sang pour le retrouver, la caméra de surveillance a même filmé celui qui portait l’arme à canon scié et la police n’a même pas poursuivi un homme armé.. Hier j’écrivais C’est vrai que la police me semblait débordé. C’est même pire j’ai été témoin de l’impuissance de la police

13:30 Publié dans Angers | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : angers, crimes

Commentaires

Et ça continue, encore un de poignardé ce matin dans le même coin : http://www.ouest-france.fr/Nouvelle-agression-dans-la-Doutre-deux-personnes-blessees/re/ofdernmin/_-643767--BKN----_actu.html

Écrit par : stéphane | 08/06/2008

Suite à cette affaire Le courrier de l’Ouest revient sur cette affaire et parle bien de l’affrontement de deux bandes rivales et avoue ne pas connaître l’origine de leur différend. L’Ouest-France avait écrit « Un différent aurait alors éclaté pour une simple cigarette refusée. » « une simple cigarette refusée » : c’est ce que la police raconte aux journalistes quand ils ne savent pas ou qu’ils ne veulent pas dire vraiment l’origine de leur dispute. Le journaliste aurait d’ailleurs dû écrire différend avec un « d » au lieu de « t » mais ceci est une autre histoire.

Écrit par : Fabrice | 10/06/2008

L’injustice est un métier.
http://echo-europe.monblogue.branchez-vous.com/

Écrit par : xray | 25/08/2008

Les commentaires sont fermés.