Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2008

La grande déculturation" de Renaud Camus

Autour du livre "La grande déculturation" de Renaud Camus, tel était le titre de l’émission Du grain à moudre du 25 juin avec Renaud Camus, Christophe Girard Adjoint au maire de Paris pour les questions culturelles et David Kessler Directeur de France Culture.

J’attendais avec impatience ce débat surtout après la lâche intervention de Frédéric Martel  sur France-Culture avant l’émission Répliques, (Soulignons la courageuse intervention dElisabeth Lévy sur Causeur) lâche car ce monsieur insulte Renaud Camus et Alain Finkielkraut sans qu’ils puissent se défendre et pour cause l’émission Répliques avait été enregistrée. Frédéric Martel dans un lamentable article retirée du site http://www.nonfiction.fr avait écrit « (...)Inutile de débattre, inutile de chroniquer. On ne discute plus avec Renaud Camus. On regrettera simplement que Fayard ait accepté de publier ce livre minuscule et minable. (...) »

Hélas ce débat ne fut pas très polémique puisque Renaud Camus était d’accord avec tout le monde, même Christophe Girard l’a présenté comme un sympathique anarchiste. Le très politiquement correct Frédéric Martel n'a pas dû en revenir.

18/06/2008

De l’idéologie malsaine du film Phénomènes

the_happening_usposter.jpegDe l'idéologie malsaine du film Phénomènes par Maurice Gendre sur Le grain de sable.

La dernière « œuvre » de M. Night Shyamalan (Sixième sens, Le Village, Incassable…) intitulée Phénomènes (The happening en anglais) possède un très grand mérite : afficher au grand jour l’anti-humanisme radical de certaines thèses écologistes.

Que raconte ce long-métrage ?

New York de nos jours. Une matinée comme tant d’autres dans les allées de Central Park. Soudain, les promeneurs se figent. Très vite, ils tiennent des propos incohérents. L’instant qui suit, ils se suicident. Quelques « blocks » plus loin, les ouvriers d’un chantier se jettent sans aucune explication d’une toiture.

Dès les premières minutes, on évoque une attaque terroriste et l’évacuation de la Big apple est organisée. Mais rapidement d’autres villes du nord-est des Etats-Unis sont touchées. La piste terroriste est donc abandonnée au regard de la superficie concernée par le « phénomène ». On essaie de trouver des réponses. En vain. suite

19:32 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (6)

13/06/2008

Le mensonge de Bernard Thibault

Bakchich avoue son erreur suite à l'information concernant Bernard Thibault qui disait avoir découvert, tôt dans la matinée de mercredi, sa porte de garage ouverte et du matériel électronique dans sa voiture. http://www.bakchich.info/breve877.html

"Contrairement à ce qu’a écrit Bakchich un peu rapidement hier jeudi 12, le matériel retrouvé dans la voiture du leader de la CGT, Bernard Thibault, ne permettait ni les écoutes ni la localisation d’une voiture en déplacement. Le Point ne s’y était pas trompé, expliquant que la « carte réseau tordue et coupée en deux n’était reliée à aucun système électrique » et donc ne permettait pas de surveiller qui que ce soit. Il est désormais avéré que le matériel appartenait à un technicien du garage Citroën dans lequel Thibault avait laissé sa voiture quelques jours auparavant pour y installer un téléphone portable."

On aimerait voir les autres journaux reconnaître aussi leurs erreurs et ne pas répercuter de tels faits divers. Maintenant il est plus facile de  vérifier et ainsi dévoiler toutes ces erreurs plus ou moins volontaires , toutes ces fausses informations que des sites sur l'internet osent dénoncer .

Et Besancenot où en est-on ? il se disait espionné.

13:28 Publié dans médias, | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : désinformation, cgt

09/06/2008

Réseau Education Sans Frontières : l’allié du gouvernement.

IMG_1326.JPGComme d’habitude à  Angers le samedi après-midi nous avons droit aux traditionnels manifestations. Cette fois-ci c’était le tour de Réseau Education Sans Frontières . Les rues étaient bloquées pour qu’ils puissent manifester sans être importuné. J’ai d’ailleurs demandé à un représentant de RESF « La police vous protège bien ? » Il m’a répondu : IMG_1334.JPG« C’est normal , sinon les voitures nous fonceraient dessus. »

Il est vrai que la plupart des passants leur manifestaient de l’hostilité. Pour ne pas être embêté par la police il valait mieux être sympathisant de RESF. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait pour pouvoir photographier tranquillement. Ces manifestants rebaptisaient les rues avec la complicité de la police. Jeudi 5 juin à Saumur, les mêmes policiers étaient mobilisés pour la venue de Nicolas Sarkozy.

 

 

 

 

IMG_1305.JPG 

19:37 Publié dans Angers | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : angers

08/06/2008

La police angevine laisse un criminel en liberté

 Acheté Ouest-France ce dimanche afin de lire l’article sur la fusillade que j’ai relaté hier sur ce blog.

Lecture de l’article ici : http://www.angers.maville.com/Coup-de-feu-a-la-sortie-du-...

Lu ceci :  Selon les premiers témoins, l'une des personnes n'aurait pas apprécié ce refus, et serait alors revenue au bar, un fusil de chasse caché sous son blouson. « Le portier l'a palpé, croyant qu'il s'agissait d'une bouteille d'alcool. En voyant l'arme à canon scié, il lui a refusé l'accès », indique Arnaud, DJ du club privé. Et d'indiquer que cette explication avec le portier a été entièrement filmée par une caméra de surveillance. Le plus étonnant est la conclusion :  Quant à l'auteur du coup de feu, il court toujours.

Comme je le disais l’auteur du coup de feu, un type genre manouche,un age d’environ 35 ans s’était caché dans un buisson à côté du lieu de cette altercation ; il suffisait de suivre les traces de sang pour le retrouver, la caméra de surveillance a même filmé celui qui portait l’arme à canon scié et la police n’a même pas poursuivi un homme armé.. Hier j’écrivais C’est vrai que la police me semblait débordé. C’est même pire j’ai été témoin de l’impuissance de la police

13:30 Publié dans Angers | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : angers, crimes

07/06/2008

Thierry Marignac dans l'émission Derrière ta porte

Un grand moment de radio avec Thierry Marignac dans l'émission  Derrière ta porte ( uniquement sur Internet tous les mardis soirs).

2 heures passionnantes que seul l'internet peut procurer, les médias traditionnels étant trop formatés et donc sans intérêt.

 


powered by ODEO

 

Noté quelques propos intéressants

« Quand un écrivain se met à écrire un roman à thèse, lorsqu’il veut prouver une idée, il devient mauvais la plupart du temps »

Entièrement d’accord avec lui lorsqu’il dit qu’il faut s’immerger dans le milieu sur lequel on écrit pour pouvoir écrire un roman qui s’approche le mieux de la réalité.

A évoqué son ami Edouard Limonov qui n’est plus politiquement correct actuellement et pourtant il a été soutenu par la gauche caviar auparavant.

Fusillade en plein coeur d'Angers

Belle matinée, ciel bleu. ce matin. Comme tous les samedis je vais avec ma chère Hideko au marché de la Doutre à Angers. Nous n’avons pas trop de mérites, il se trouve à deux pas de chez nous ; et puis rien n’est plus agréable que de débuter le week-end en déambulant entre les étals colorés, sous les cris des marchands. Arrêt dans un square où s’ébrouent les chants des oiseaux, nous rêvassons devant un parterre de fleurs.

Tout d’un coup un coup de feu vient troubler notre quiétude. 2 secondes après, deux hommes surgissent, l’un avec un canon scié. Ma première impression fut de croire que c’était du théâtre, un jeu mais l’inquiétude de ces deux hommes était trop grande. L’un s’est caché dans un buisson et l’autre s’est enfui. Je n’en croyais pas mes yeux, on ne voyait cela que dans les films. Mieux valait déguerpir au plus vite.

Nous avons fait quelques mètres et nous nous sommes retrouvés dans la rue Beaurepaire, la rue principale de ce quartier. Là, nous avons tout compris. Un IMG_1319.JPGhomme gisait à terre ensanglanté devant la boîte de nuit L'évasion où deux bandes ethniques s’affrontaient toujours. J’ai tout de suite demandé si la police était prévenu à un passant n’ayant pas de téléphone avec moi. On m’a répondu que cela faisait plus d’une heure qu’ils se battaient et que les forces de l’ordre était donc déjà prévenu.

Effectivement les pompiers et la police sont venus, je suis allé les voir. Je leur ai dit que j’avais vu un homme armé. La police m’a alors demandé s’il était européen ou magrébin, et leur tenue. Je ne pouvais que leur dire qu’il n’était pas européen mais de là à décrire sa tenue, cela m’était impossible. Le policier n’a donc pas retenu mon témoignage. C’est vrai que la police me semblait débordé.

En fait il était facile de retrouver le criminel, il suffisait de suivre les traces de sang au sol.

 

IMG_1321.JPGIMG_1322.JPG

13:38 Publié dans Angers | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : angers, crimes