Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2008

Réchauffement de la planète : la solution

Relevé cet étonnant article dans un magazine chrétien Notre Vie N°453 de septembre 2008 récupéré dans une église :  

(...)Mon cousin a des tas de vaches. Beaucoup plus que la douzaine que je gardais quand j'étais gamin,

après la guerre, pendant les vacances.

IMG_1686_2.JPGEt ces vaches, comme chacun sait maintenant,quand elles ruminent et quand elles pètent, elles envoient dans l'atmosphère des quantités de méthane (on l'appelle aussi le gaz des marais, formule : CH4), et le méthane, pour ce qui est du réchauffement de la planète, c'est bien plus dangereux que le fameux C02.

En Nouvelle Zélande ils ils ont calculé que 50 % des gaz provoquant le réchauffement sont fabriqués par le bétail. En  Australie ce serait 14 % seulement. Oui mais, en Australie, ils ont les kangourous. "Et  alors? - me direz-vous - qu'est-ce que les kangourous viennent faire là-dedans?" Eh bien, cher ami, les kangourous, eux, ne pètent  guère, et de toute façon ils ne rejettent pas de méthane du tout ! Et cela à cause d'une certaine bactérie qui vit dans leur estomac. Ça vous estomaque,  hein!

Alors les chercheurs australiens recherchent en ce moment comment transplanter, chez les vaches, bœufs et autres moutons, cette fameuse bactérie. D'autant plus que, comme il n'y a pas de méthane ,rejeté à l'extérieur, la bête tirerait de ce qu'elle mange 10 à 15 %de profit en plus... Formidable : On est les sauveurs de la planète, et on gagne des sous !

Mais il y a encore du pain sur la planche avant de pouvoir décerner le prix Nobel de l'écologie à nos montbéliardes, holstein ou charolaises, car dans les laboratoires d'Australie, ils disent qu'il faudra encore au moins trois ans pour isoler la fameuse bactérie miraculeuse et stomacale, puis il faudra encore un bon bout de temps avant de réussir à le transplanter chez nos bestiaux (...)

15:11 Publié dans médias, | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ecologie

Les commentaires sont fermés.