Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2008

La bulle Obama

obama.jpg

Selon toute vraisemblance, et sauf  retournement exceptionnel de situation (crise grave avec la Russie qui bénéficierait à John McCain), ou un " bug " des machines à voter étrangement favorable au candidat républicain,  Barack Hussein Obama sera le 4 novembre prochain le nouveau président de la " première puissance mondiale ".
Faut-il s'en réjouir ? A cette question, l'écrasante majorité de la  population européenne répond par l'affirmative. Mais pourquoi un tel engouement ? Très simple : le candidat d'origine  kenyane jouit de deux a priori positifs très largement usurpés.
Premièrement, Obama est Noir (métis pour être exact). Or, la vulgate  antiraciste rabâchée depuis une vingtaine d'années dans les cerveaux occidentaux et qui s'est infiltrée insidieusement dans les esprits a fini par produire ses fruits vénéneux. A savoir, que pour bon nombre de Blancs culpabilisés, le Noir est ontologiquement bon et le Blanc est consubstantiellement  une crapule. Vision débile et révoltante mais qui a le vent en poupe.
Pour réduire à néant ce présupposé idéologique grotesque, on se contentera de citer quelques noms en vrac :suite...

Commentaires

Excellente analyse à laquelle je souscris totalement. Petit détail qui a son importance. Rien ne changera même avec ce "sauveur" métis car ceux qui gouvernent réellement restent en coulisses pour tirer les ficelles. Ils laissent les élections aux pantins qu'ils mettent en avant et les rêves aux électeurs qui croient aux promesses qu'ils entendent...

Écrit par : CCRIDER | 06/11/2008

Je suis d'accord, mais que cela n'entache pas pour autant les qualités d'Obama.

On se fiche qu'il soit noir, blanc ou jaune : seules les qualités humaines doivent compter.

Écrit par : Barbarella | 20/11/2008

Les commentaires sont fermés.