Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/10/2008

Anne-Marie Le Pourhiet contre les lois liberticides

Surprenante intervention d’Anne-Marie Le Pourhiet sur les lois mémorielles et toutes ces lois liberticides qui restreignent nos libertés dans le cadre de la mission d’information sur les questions mémorielles à l’assemblée nationale. Elle évoque Orwell à juste titre car nous sommes de plus en plus conditionnés. Je suis en train de lire l'oeuvre complète de Théodore J Kaczinsky dit Unabomber qui vient de paraître aux Editions Xénia et

  dont je reviendrais car lui aussi constate que"la société actuelle s'efforce de nous socialiser à un degré jamais atteint". C'est à dire que cette société nous dit ce qu'il faut penser, ce qu'il faut dire, comment nous devons nous alimenter ...

21:19 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (2)

10/10/2008

La bulle Obama

obama.jpg

Selon toute vraisemblance, et sauf  retournement exceptionnel de situation (crise grave avec la Russie qui bénéficierait à John McCain), ou un " bug " des machines à voter étrangement favorable au candidat républicain,  Barack Hussein Obama sera le 4 novembre prochain le nouveau président de la " première puissance mondiale ".
Faut-il s'en réjouir ? A cette question, l'écrasante majorité de la  population européenne répond par l'affirmative. Mais pourquoi un tel engouement ? Très simple : le candidat d'origine  kenyane jouit de deux a priori positifs très largement usurpés.
Premièrement, Obama est Noir (métis pour être exact). Or, la vulgate  antiraciste rabâchée depuis une vingtaine d'années dans les cerveaux occidentaux et qui s'est infiltrée insidieusement dans les esprits a fini par produire ses fruits vénéneux. A savoir, que pour bon nombre de Blancs culpabilisés, le Noir est ontologiquement bon et le Blanc est consubstantiellement  une crapule. Vision débile et révoltante mais qui a le vent en poupe.
Pour réduire à néant ce présupposé idéologique grotesque, on se contentera de citer quelques noms en vrac :suite...

08/10/2008

La crise financière version Michel Houellebecq

Quand l'écrivain, qui publie « Ennemis publics » avec Bernard-Henri Lévy, pose ses mots sur l'actualité brûlante et sur la musique de Bertrand Burgalat...


podcast

A part ça - La société du spectacle permanent

16:53 Publié dans médias, | Lien permanent | Commentaires (2)

01/10/2008

Réchauffement de la planète : la solution

Relevé cet étonnant article dans un magazine chrétien Notre Vie N°453 de septembre 2008 récupéré dans une église :  

(...)Mon cousin a des tas de vaches. Beaucoup plus que la douzaine que je gardais quand j'étais gamin,

après la guerre, pendant les vacances.

IMG_1686_2.JPGEt ces vaches, comme chacun sait maintenant,quand elles ruminent et quand elles pètent, elles envoient dans l'atmosphère des quantités de méthane (on l'appelle aussi le gaz des marais, formule : CH4), et le méthane, pour ce qui est du réchauffement de la planète, c'est bien plus dangereux que le fameux C02.

En Nouvelle Zélande ils ils ont calculé que 50 % des gaz provoquant le réchauffement sont fabriqués par le bétail. En  Australie ce serait 14 % seulement. Oui mais, en Australie, ils ont les kangourous. "Et  alors? - me direz-vous - qu'est-ce que les kangourous viennent faire là-dedans?" Eh bien, cher ami, les kangourous, eux, ne pètent  guère, et de toute façon ils ne rejettent pas de méthane du tout ! Et cela à cause d'une certaine bactérie qui vit dans leur estomac. Ça vous estomaque,  hein!

Alors les chercheurs australiens recherchent en ce moment comment transplanter, chez les vaches, bœufs et autres moutons, cette fameuse bactérie. D'autant plus que, comme il n'y a pas de méthane ,rejeté à l'extérieur, la bête tirerait de ce qu'elle mange 10 à 15 %de profit en plus... Formidable : On est les sauveurs de la planète, et on gagne des sous !

Mais il y a encore du pain sur la planche avant de pouvoir décerner le prix Nobel de l'écologie à nos montbéliardes, holstein ou charolaises, car dans les laboratoires d'Australie, ils disent qu'il faudra encore au moins trois ans pour isoler la fameuse bactérie miraculeuse et stomacale, puis il faudra encore un bon bout de temps avant de réussir à le transplanter chez nos bestiaux (...)

15:11 Publié dans médias, | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ecologie