Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/09/2009

Michel Torga

torga.pngLecture de la page culture de Valeurs Actuelles et remarqué la critique du dernier journal intime de Michel Torga , un auteur dont j’avais déjà lu le journal intime En chair vive que j’avais apprécié pour la qualité de son écriture et son regard anti-conformiste. Voici donc la critique de ce livre paru dans le dernier numéro de Valeurs Actuelles sous la plume sous la plume d’Alfred Eibel

 

 

Michel Torga, écrivain universel

Michel Torga (1907- 1995) est l’un des écrivains majeurs du XXe siècle, un écrivain universel à l’égal d’un Charles-Ferdinand Ramuz. Médecin de profession, il dissèque les événements avec le tranchant d’un scalpel. À l’étroit dans son pays, il enrage: « je me démène dans une camisole de force et j’en fais craquer les coutures ».On le compare à Thomas Bernhard, cet autre insoumis. Pourtant, Torga partage avec Gottfried Benn, également médecin, quelques traits singuliers.Comme son confrère allemand, il élabore ses impressions dans un langage précis; possède une narration économique, robuste, voire familière. Très attaché à l’identité nationale, déterminé à s’imposer envers et contre tous, il enregistre dans son Journal les événements exemplaires sans appuyer ses commentaires; constate la déconfiture des régimes, des idéologies; signale la disparition de célébrités en Europe. Il est le prototype de l’écrivain qui ne s’en laisse pas conter. La nature le rassure. Clairvoyant et désabusé, il ne perd jamais de vue son enfance. Il est, selon ses propres termes, « le reporter inquiet d’un quotidien sans frontières ».

Éditions de La Différence, 374 pages, 25 €.

19:43 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : littérature

Commentaires

Pessoa, Miguel Torga, Marcello Duarte Mathias ...On ne lit pas assez ls écrivains portuguais

Écrit par : Pierrick | 25/09/2009

Les commentaires sont fermés.