Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2011

La pensée ultralibérale rejoint bien la pensée d'extrême-gauche

31NNHYVEP8L._SL110_PIsitb-sticker-arrow-sm,TopRight,10,-13_OU08_.jpgRetrouvé dans mes notes les propos  de David Friedman « Vers une société sans Etat » dans son Chapitre 14 Ouvrez les portes dont voici les extraits :

« A mon avis, la limitation de l’immigration est une erreur : il nous faudrait l’abolir dés demain, et nous attaquer à nouveau à la pauvreté avec un succès encore jamais vu au monde.

(...)

 

Les nouveaux immigrants feront baisser les salaires de la main-d'œuvre non spécialisée, ce qui causera un préjudice à certains pauvres actuels. Mais, en même temps, la présence de millions d'étrangers fera de la plus élémentaire acculturation, ne serait-ce que la simple capacité de parler anglais, une compétence commercialisables ; certains des pauvres auront la possibilité de quitter  leurs emplois actuels d'ouvriers non spécialisés pour trouver un poste de contremaître dans des équipes de main-d’oeuvre « étrangères » ou servir de prête-nom pour des entreprises « étrangères ».

 

(...) Une politique d’immigration illimitée nous apporterait plus que de la main-d’oeuvre non spécialisée à bon marché. Elle nous apporterait une foule de compétences nouvelles (...) »

Commentaires

Les libéraux sont très loin d'être unanimes sur la question de l'immigration. Hans-Hermann Hoppe, un anarcho-capitaliste (qui veut l'abolition de l'État), a démontré que le libre-échange va de pair avec une immigration limitée, pour la bonne et simple raison que dans une société sans État, on ne peut aller à un endroit que si l'on y est utile, ce qui n'est pas le cas de l'immigration actuelle.

C'est ici : http://www.mises.org/journals/jls/13_2/13_2_8.pdf .

Écrit par : Criticus | 11/03/2011

Oui c’est un point de vue que l’on veut nous faire adopter en France pour montrer les bienfaits de l’immigration. Ce que Sarko appelle l’immigration choisi. En même temps cela déstabilise ces pays où on a besoin de main d’œuvre aussi qualifié. C’est ce que l’on nous reprochera plus tard à juste titre d’ailleurs. On fait venir des médecins de pays en voie de développement alors que ces pays en manquent cruellement. Bien sur il n’ya pas que des médecins, informaticiens, etc. On nous a reprochés d’avoir exploité leurs sols et maintenant c’est leur main d’œuvre que l’on exploite. On nous le reprochera et nous payeront tous ces problèmes, cela commence même. J’exècre de plus en plus ce point de vue libérale et bien d’autres qui ne voit qu’à court terme.

Écrit par : Fabrice | 12/03/2011

Rien à voir avec l'« immigration choisie » de Sarkozy, où c'est l'État qui fixe des quotas de métiers à recruter. Dans la vision anarcho-capitaliste, il n'y a pas d'État et donc, pas de quota.

Question : avez-vous lu l'étude de Hans-Hermann Hoppe ?

Écrit par : Criticus | 12/03/2011

Je n'ai pas lu l'étude de Hans-Hermann Hoppe. C'est en anglais ; donc si on ne la maitrise pas parfaitement il peut avoir des confusions. Même un texte en français peut avoir plusieurs interprétations.

Écrit par : Fabrice | 12/03/2011

Commentaire de cette étude ici : http://criticusleblog.blogspot.com/2009/06/immigration-et-libre-echange-lhypothese.html .

Écrit par : Criticus | 12/03/2011

la multicompétence de l'immigré est bien connue

Écrit par : Paul-Emic | 31/03/2011

« [E]ven if it were the case that one’s real income would rise as a result of immigration,it does not follow that immigration must be considered “good,” for material wealth is not the only thing that counts. Rather, what constitutes “welfare” and “wealth” is subjective, and one might prefer lower material living standards and a greater distance from certain other people over higher material living standards and a smaller distance. It is precisely the absolute voluntariness of human association and separation—the absence of any form of forced integration—which makes peaceful relationships— free trade—between racially, ethnically, linguistically, religiously, or culturally distinct people possible. »

Écrit par : Criticus | 31/03/2011

Avec un peu voire beaucoup de retard! j'aurais voulu avoir une précision sur votre article, le blog est il toujours d'actualité ? Merci de répondre à mon commentaire!

Écrit par : jean005 | 15/02/2014

Bonjour,

Je ne m'occupe plus trop de mon blog mais je suis toujours là pour vous répondre

Écrit par : Fabrice | 17/02/2014

Les commentaires sont fermés.