Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2006

Le Pen à 20 %

Ecouté encore aujourd’hui ce 21 novembre l’émission Du grain à moudre sur France-Culture. Le thème : Et pourquoi pas des primaires à droite aussi ?

Interessant mais le plus surprenant fut les propos de l’animateur Brice Couturier que vous pouvez entendre ici   :  (...)en attendant Le Pen dans les sondages des déjeuners de journalistes , je ne parle pas des sondages qui sont publiés dans la presse faits pour apaiser les craintes, mais les vrais sondages,  est donné à pas moins de 20 %(...) 

 

Ce journaliste insinue donc que les sondages publiés par la presse sont mensongers ?

02/11/2006

Du grain à moudre : Les émeutes de novembre 2005

Ecouté  mardi 31 octobre 2006 l’émission Du grain à moudre sur France-Culture. Le thème : Les émeutes de novembre 2005 avaient-elles un sens ? Furent-elles des émeutes ? Furent-elles politiques ? 

Après les bavardages habituels des sociologues, Jeanne-Hélène Kaltenbach ose sortir de la bien-pensance  et raconter un fait divers grave occulté par nos médias. Voici les quelques rares moments où cette femme réussit à parler. (Pour écouter ce mp3 appuyer sur podcast et non sur lecture ou tout simplement cliquez sur http://ungraindesable.hautetfort.com/files/grainamoudre-e...)
podcast

Des époques où la vérité peut non seulement devenir dangereuse pour ceux qui la disent mais aussi pour ceux qui l’entendent, sont foncièrement malsaines. Arthur Schnitzler

28/09/2006

Le rédacteur en chef des Inrockuptibles contre la liberté de la presse

Ecouté aujourd’hui l’émission Du Grain à moudre dont j’avais vanté la qualité lors d’une précédente note. Cette émission avait pour thème le cas Libé. Cette fois-ci l’émission fut très décevante.

Il faut dire que les intervenants étaient tous journalistes et donc étaient incapables de  se remettre en question : si les journaux ne se vendent pas c’est qu’ils sont tout simplement mauvais. Ils nous assènent un discours hyper-moralisé et hyper-moralisateurs comme on a pu le voir avec les derniers évènements concernant l’islam.

Je vous invite à écouter les dernières minutes de cette émission .


podcast

 

Pour écouter ce mp3 appuyer sur podcast 

Les conclusions de Sylvain Bourmeau, rédacteur en chef des Inrockuptibles sont dignes d’un apprenti dictateur : « Si la presse va mal c’est à cause des gratuits » Il faut donc accomplir un  acte citoyen : « Prenez un paquet de 20 minutes ou de Métro et jetez les à la poubelle »

Sylvain Bourmeau incarne à lui seul ces trois plaies majeures qui  de tout temps, ont ravagé l’espèce humaine : autoritarisme, dogmatisme et conformisme et que l’on peut nommer censure.

01/09/2006

Du grain à moudre sur France-Culture: Idéologie spontanée des journalistes

La nouvelle émission de France-Culture Du grain à moudre   animée par Julie Clarini et Brice Couturier me semble très prometteuse. Je n’ai écouté seulement que l’émission du jeudi 31 août 2006 consacrée à l’ Idéologie spontanée des journalisteset je n’ai pas été déçu.

 

 

Ce sujet a été inspiré par un entretien de Marcel Gauchet paru dans le Point  « Les journalistes empêchent que toute une série de questions ne soit posée. Il n’est pas excessif de parler de censure »  Marcel Gauchet a signalé des exemples de débat interdit : l’immigration, l’élargissement de l’Union Européenne ( C’est d’ailleurs en grande partie pour cela que les Français ont voté non à la constitution européenne) .

 

 

 

 

Ivan Roufiol faisait partie des invités dont on sait qu’il n’a pas une langue de bois .

 

 

Les questions les plus pertinentes provenaient de Brice Couturier, un journaliste que j’apprécie énormément. D’ailleurs il m’avait invité lors d’une précédente émission sur France-Culture (lorsque le Grain de sable était très actif sur le net) pour un débat sur les médias, malheureusement je n’ai pas pu y participer. J’avais eu tout de même  quelques échanges téléphoniques avec lui.

 

 

Brice Couturier a mis en évidence un ancien sondage de Marianne « La très grande majorité des journalistes vote à gauche (...) Il vaut mieux apparaître comme de gauche pour faire carrière dans ce métier. »

Mais Philippe Cohen à l’origine de cette enquête dans Marianne a relativisé ce sondage.  

10/07/2006

Elisabeth Lévy virée de France-Culture

David Kessler,le patron de France-Culture, a décidé d'arrêter l'émission d'Elisabeth Lévy, 'Le premier pouvoir",consacrée au médias et qui rencontrait un franc succès.


Diffusée le samedi matin de 8h10 à 9h, l'une des meilleures audiences de la station, "Le Premier pouvoir", consacré aux médias, décortiquait chaque semaine le fonctionnement de ce "contre-pouvoir devenu pouvoir à part entière".

Joint par téléphone par Le Quotidien Perm@nent novelobs.com au sujet des motifs de sa décision, David Kessler avance qu'une "émission hebdomadaire sur les médias ne permet pas d'entretenir un rapport rationnel à l'actualité, et se trouve nécessairement prise dans le tourbillon de l'immédiateté". "Je reconnais que cette émission était très écoutée, ajoute le directeur de la station. Mais l'audience n'est pas le critère essentiel de France-Culture.
Notre priorité est la cohérence des programmes et la définition des sujets qui ont de l'importance. Il y a des sujets dont on ne parle jamais: l'économie de la culture, par exemple. Je compte y remédier prochainement."

Assez étonnant ! Une journaliste virée alors qu’elle faisait de l’audience. C’était peut-être là le véritable objet de ce licenciement. Elisabeth Lévy était l’une des rares voix à réaliser une véritable critique des médias, à faire entendre un ton différent idéologiquement. Elle osait aborder les vrais problèmes dont l’un comme le suggèrait le titre de cette émission : le poids exorbitant des médias. En fait elle était « politiquement incorrect » comme certains disent ; pour parler dans un langage plus clair, elle n’était pas de gauche.

31/05/2006

Kemi Seba de la Tribu KA

Kemi Seba, Fara de la Tribu KA s'explique sur RMC.

http://www.bcdlabel.com/tribu_ka30mai2006.php

 

25/05/2006

La crise de l'église catholique

Ecouté une très bonne émission sur France-Culture  consacrée à  la crise de l'église catholique, grâce à une enquête de sciences sociales avec le livre de Jacques Lagroye La vérité dans l'église catholique: contestations et restauration d'un régime d'autorité et d'un livre issu d'un séminaire sur le fait religieux: Sociologie et religion: approches dissidentes  écrit entre autres par Michael Löwy.

Ce dernier, sociologue n’a pas fait le poids devant un Jacques Lagroye très bon connaisseur de l’église catholique. Ainsi ce Michael Löwy s’est demandé comment l’église catholique a pu être contaminé par les idées marxistes d’Emmanuel Mounier. Je me demande s'il a vraiment lu ce penseur pour le situer à l'extrême gauche.