Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/09/2007

Lectures de combat Métaphysique de l'actualité

36fabfc2b48f097f4e58c244c9341a33.gif

 

fc815b56f2d64b0dc1e53c31b8c5dc7f.gif

13/09/2007

Dantec à Paris le 11 septembre

Lors de la rencontre avec Maurice G Dantec, celui-ci s’en est pris à un lecteur qui lui faisait part des théories du complot à propos du 11 septembre 2001. Je me demande s’il avait vraiment lu cet auteur. Dantec lui a répondu à peu près ceci, je cite de mémoire « Pourquoi chercher la vérité ailleurs alors qu’elle se trouve sous nos yeux » J’ai l’impression que les médias français ont encouragé et encouragent à nier le réel. D’ailleurs en France ceux qui ont  dénoncé les crimes des régimes communistes ont été vilipendés.  En revenant de Paris je lisais Cette lancinante douleur de la liberté de Vladimir Boukovsky « Chose stupéfiante, l’Europe n’a simplement pas remarqué l’extermination de 66 millions d’hommes dans un pays voisin ! » Boukovsky ajoute que la presse occidentale s’en est pris à Soljenitsyne avec une rare violence. « Même en Union soviétique on ne l’avait pas jugé digne d’une campagne de cette envergure »

Vladimir Boukovsky a commencé a vraiment comprendre la signification du mot réactionnaire « Il faut bien le dire que le titre de réactionnaire se mérite sans peine. On se le voit décerner d’emblée dès qu’on a dit : a) que l’on ne croit pas au socialisme ; b) que l’on n’est pas partisan de la « détente ». »

 

Les journalistes et intellectuels français commettent la même erreur avec l’islamisme qu’ils ont commis à l’égard des régimes communistes : nier le réel. Je remarque que là ou l’islam domine les gouvernements ne sont pas démocratiques à part la Turquie (et encore !)

 

Maurice G.Dantec lorsde  cette soirée a évoqué la rencontre avec Mazarine Pingeot lors de l'émission littéraire Esprits libres  qui sera diffusé vendredi. Dantec a pu saisir au rebond quelques propos intelligents de Mazarine et ainsi modifier le cours de cette émission.

15/05/2007

Act Up encore condamné et toujours financé par les pouvoirs publics

 

 Suite au sacage des locaux des éditions Blanche, Act Up dont j'avais relaté et dénoncé  leurs méthodes  dans Act Up : une milice de plus a été cette fois-ci condamnée ainsi que deux de ses militantes jeudi 10 mai 2007  par le tribunal correctionnel de Paris à un total
de 7.000 euros d'amende

 

Act Up n'en est pas à leur premier coup d'essai, encouragée par l'impunité dont cette association jouit, elle a multiplié des agressions contre des revues, émissions, maisons d'éditions, associations qui ne lui ont  pas plu. légitimée par la ville de Paris dont elle avait reçu une importante subvention.

 

A la suite de la parodie de mariage au sein de  la cathédrale de Paris Act Up Paris a été aussi condamnée mardi 24 avril 2007  par le tribunal de grande instance de Paris à verser un euro de dommages-intérêts au recteur de Notre-Dame et à 2 000 euros de frais d’avocat..

 

Il y a une règle de comptabilité publique qui veut que les subventions publiques soient supprimées à des groupes et associations qui commettent des délits. Quand appliquera-t-on cette règle ? Quand cessera-t-on de financer des associations qui ne font qu'entretenir les haines entre les communautés ?

14/04/2007

Shivardi : "Il n’y a que deux issues de secours : ou Le Pen ou nous les maires"

Asez étrange ce Shivardi ! Un candidat de Maires comme il le précise mais soutenu par le Parti des Travailleurs et pourtant il n’est ni trotskiste ni même à l’extrême gauche. Ce n’est pas un pro de la politique mais j’aime bien de temps en temps l’écouter même s’il faut souvent tendre l’oreille car il articule mal ces mots.

Ainsi Lundi 7 avril sur Europe 1 interviewé par Jean-Pierre Elkabbach et Olivier Samain " Comment est perçu Le Pen dans le département de l’Aude et dans les zones rurales que vous sillonnez en ce moment ? Il ne fait pas peur. Vous comprenez qu’il ne fasse pas peur ? Ecoutez Les français en ont assez de la politique qui est mené par les partis dominants qui ont amenés à la faillite de notre pays. Ils cherchent une issue de secours. Il n’y a que deux issues de secours ou Le Pen ou nous les maires il n’y a pas d’autres. " Etrange que parmi les multiples médias cette phrase n ‘ait pas été retenue.

Extrait ci-dessous
podcast

Interview complète sur le site d’Europe 1

10/03/2007

Besancenot choisit ses contradicteurs

Je viens d'apprendre par le site d’Alain Soral qu’Olivier Besancenot a catégoriquement refusé d'affronter Alain Soral en direct chez Moati demain dimanche 11 mars dans l’émission Ripostes, allant jusqu'à menacer la production de ne pas venir si celle-ci maintenait l'invitation du contradicteur que la rédaction lui avait choisi.

Voulant en savoir un peu plus j’ai contacté la LCR ce samedi en début d’après-midi je suis tombé sur la permanence pour la récolte des parainnages. On n’était pas au courant de cette affaire. Je leur ai tout de même dit c’est drôle ce sont les candidats qui choisissent avec qui ils vont débattre, La militante de la LCR m’a répondu " Cela fait longtemps que cela se passe comme ça, c’est une pratique très courante. "

Besancenot avec ses piètres arguments sait qu'il n'aurait pas fait le poids face à Alain Soral qui est un excellent débatteur.

Besancenot n’est donc pas un troublion du système, il en fait partie et bénificie d’une complaisance extrardinaire des journalistes. Ainsi le reportage que lui avait consacré la chaîne Planète où on avait pû voir un documentaire ou plutôt un film de propagande à la gloire d’Olivier Besancenot.

05/02/2007

La dette de la France ne cessera d'augmenter

On ne cesse de déplorer la dette de la France. La gauche pense résoudre ce problème en augmentant les impots ; ce qui n’est pas la bonne solution. Ainsi dans VALEURS ACTUELLES du O5 Janvier 2007 on y révélait que sous la direction de son président, le PS Jean-Paul Huchon, les impôts régionaux ont augmenté de 54% en deux ans en Ile-de-France. La conséquence a été la multiplication des subventions pour le moins contestables ». Voici une petite sélection

500 000 euros. Pour la Fête des franciliens destinée à « mieux vivre ensemble ».

400 000 euros. Pour la réhabilitation du musée Salvador Allende au Chili. (alors même que le gouvernement chilien n’y participe qu’à hauteur de 150 000 euros !)

130 000 euros. Pour le Festival de Cannes (transats Ile-de-France, brunch...)

65 000 euros. Pour la présentation à Santiago du Chili (encore !) d’un spectacle sur l’historique du mouvement hip-hop.

50 000 euros. Pour développer le projet Funk Therapy (histoire des différents courants de street issus des ghettos des Etats-Unis).

32 900 euros. Pour un programme de recherche sur les tortues de Floride.

30 000 euros. Pour l’association Universal Love afin de soutenir l’opération Ethical Fashion Show (promotion d’une « mode solidaire et écologiste ».

1 904 euros. Pour financer le voyage du premier vice-président de la région de Kayes (Mali) en Mauritanie (billets d’avion, logement, frais de séjour...)

17:00 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, Paris

07/01/2007

Soupe au cochon interdite ?

Décidément la France est un pays qui s’oriente de plus en plus vers le totalitarisme, un totalitarisme mou peut-être, mais très proche de l’univers décrit par Georges Orwell dans son roman 1984. Nous sommes de plus en plus contrôlés.  Pour distribuer à manger aux SDF, il faut maintenant une autorisation. Complètement absurde !  Et d’ailleurs le conseil d’Etat a interdit la distribution de soupe au cochon donné par l’association Solidarité des Français, proche des Identitaires.  Cela serait en effet discriminatoire car elle priverait d’un repas gratuit les pauvres  musulmans et juifs. Ce qui n’est pas pouvé car aucune association musulmane ou juive ne s’est plainte. Il est vrai que de plus en plus de cantines scolaires sont obligés de servir de la viande Hallal mais je pense que l’on devrait pouvoir  donner ce qui nous plaît. Si ces belles âmes veulent distribuer de la soupe sans viande, rien ne les empêche de le faire.

Cette association ne bénéficie pas des subsides gouvernementales comme c’est le cas de la plupart des associations. L’initiative individuelle n’est plus tolérée sauf si l’on est de gauche ou d’extrême gauche. La liberté d’expression est de plus en plus restreinte et maintenant c’est au tour de la liberté de donner.  Pour l’Etat, le bon citoyen doit rester chez lui à regarder la télévision et donner de l’argent pour le téléthon, le sidathon... pour toutes les causes certifiées conformes par les médias et le show-biz.

19:35 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : actualité