Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/09/2014

Christophe Béchu pris aux pièges des antiracistes

les-Squames-algo-02b.jpg

 Deux représentations de la compagnie Kumulus lors des Accroches-Cœurs à Angers de ce week-end ont été annulées. Un scandale ?  Oui,  mais d’où vient-il vraiment?

 

Lors de la  première représentation après deux heures et demi de  spectacle "Les Squames", donné place de la République à Angers par la compagnie Kumulus, celle-ci «  a été perturbé par une vingtaine de jeunes venus brandir le Coran. Les comédiens ont alors décidé d'arrêter la représentation et la police est intervenue. » Dans le Ouest-France du dimanche 14 septembre Jim Diakité, le cogérant du restaurant "Les Sentiers du Dakar " explique pourquoi il s’est plaint du spectacle auprès d’une représentante de la mairie " Les acteurs sont déguisés, peints en noir et se comportent comme des singes sur les arbres. Pourquoi n’y a-t-il pas de peau blanche dans la cage "

 

En 2012 lors des accroche-cœurs  Didier Super avait été très loin, très politiquement correct, impensable cette année. Mais Didier Super avait tout de même peur des associations antiracistes, il était obligé d’expliquer que c’était de l’humour, qu’il jouait un personnage.

 

Christophe Béchu nouveau maire de droite de la ville d’Angers voulant satisfaire les soi-disant antiracistes a cru bien faire en annulant les spectacles du samedi. Mal lui en a pris.
La section angevine du PCF a osé crié à la censure alors qu'il est l'un des premiers partis à s'élever contre tout ce qui s'apparente à du racisme. Quelle bande d'hypocrites ! Si ce pauvre Béchu n'avait pas réagi, toutes les associations antiracistes l'auraient attaqué en justice. On ne rigole pas avec la suspicion de racisme en France :  Anne-Sophie Leclère, a été condamnée par le tribunal de Cayenne à neuf mois de prison ferme et cinq ans d'inéligibilité pour avoir comparé Christine Taubira  à un singe sur les réseaux sociaux.

 

Finalement le spectacle a eu lieu dimanche sous les polémiques. Le dialogue fut parfois musclé… sous l'œil d'un internaute qui a filmé la scène et a publié son film à cette adresse (cliquez ici).

 

Ajout du 17 septembre.

J'ai contacté le responsable de ce restaurant  "Les Sentiers du Dakar"
Voici sa réponse
"
Ah bon, c'est très bizarre, on n'en a pas parlé c'est d'autant plus bizarre que Jim Diakité est cuisinier et qu'il a passé l'essentiel de son temps derrière les fourneaux. (...)"

13/06/2013

Angers, sous le soleil de Mithra

Ce week-end a eu lieu à Angers plusieurs conférences consacrées à Mithra en collaboration avec l’INRAP .
 En  2010, à l’occasion d’une fouille préventive, un temple dédié à Mithra fut découvert. D’après ces spécialistes, c’est une découverte exceptionnel, car cela fait 30 ans qu’on avait pas découvert de Mithraeum , Charles Bonnet, un célèbre archéologue suisse est même venu. Le mobilier du Mithraeum d’Angers se démarque des autres sites, par exemple, une tête de Mithra, cela n’arrive jamais. Le Centre d’interprétation des cultes et croyances antique à Aubechies, en Belgique a utilisé le Mithraeum d’Angers comme modèle.
C’est un culte à mystères : pas d’écrit, on y entre par cooptation. Si on pouvait faire un parallèle cela serait avec la maçonnerie , il  existe aussi sept niveaux d'initiation .

Ce Mithraeum a fonctionné très tard jusquen 402 alors que l’interdiction des cultes païens a été promulgué en 392 mais la diffusion de l’interdiction se fait lentement.

J’ai pu visiter les locaux de l’Inrap, a cette occasion, j’ai pris quelques photos
20130609_111855.jpg20130609_111634.jpg20130609_111706.jpg20130609_111813.jpg

28/03/2011

Satan à Paris Jean Genbach

arton15-75eb5.jpgErnest Gengenbach née en 1903 est l’homme d’un seul livre qui à travers différentes formes raconte l’expérience fondatrice : sa rupture avec sa vocation religieuse. Satan à Paris est un des plus beaux textes surréalistes, long poème en prose et en vers libres dont les accents font penser à Une saison en enfer.
Il a publié ses mémoires sous le titre L’expérience démoniaque un autre livre sous le pseudonyme de Jehan Sylvius en collaboration avec Robert Desnos La papesse du diable. Il a publié aussi L'abbé de l'abbaye, poèmes supernaturalistes. (Vu d’ailleurs dans une librairie un bel envoi de l'auteur dans lequel il s'estime être en parfaite adéquation avec cette phrase de Marcel Proust : " Il vaut mieux rêver sa vie que vivre son rêve".)
Après le suicide de René Crevel (1935) il quitte le mouvement surréaliste. Sa vie ne sera plus désormais qu’une déréliction maniaco-dépresive qui le ménera de retraites monastiques à la prison, puis de nouvelles reraites à l’asile. Il meurt le 16 décembre 1979 à Chateauneuf-en-Thymerais.

Ce prêtre défroqué racontera son expérience  dans une lettre qui sera publié en première page de La Revue  Surréaliste (N°5) Evidemment ses premières apparitions en soutane dans les séances du groupe surréaliste ne se font pas sans heurts.

Voici pourtant, en quelques mots, sa vie réelle relaté dans ce livre Satan à Paris

« Il y a plusieurs années j’étais abbé, séminariste en soutane, chez les Jésuites à Paris, dans le voisinage du Trocadéro. Souffrant douloureusement de vivre perpétuellement avec des mâles et des hommes dont l’habit sinistre me faisait toujours penser à des envolées de corbeaux dans les champs déserts en novembre ; souffrant aussi de ne pas avoir une femme toujours présente à côté de moi pour m’animer, je devins anxieux... J’eus l’occasion de faire la connaissance d’une jeune actrice de l’Odéon et fus invité avec elle au restaurant-dancing Romano de la rue Caumartin. Je m’achetai, pour cette soirée, un smoking à la Belle Jardinière... et j’allai en civil, au Romano, chose absolument interdite à tout abbé portant l’habit ecclésiastique. Le lendemain je fus renvoyé... Je vins me reposer chez moi à Plombières et y menai une vie assez mondaine, si bien qu’en pleine saison mon évêque m’interdit de porter la soutane et je dus défroquer.

Je me trouvai ainsi tout désorienté à vingt et un ans, au milieu de l’existence. Je me rendis compte très vite que j’étais perdu, sur le plan logique de la vie terrestre. J’avais trop subi l’empreinte ecclésiastique pour pouvoir m’adapter à un autre milieu.
D’autre part j’avais espéré une aventure amoureuse avec la jeune actrice de l’Odéon. Elle se retira. Je crois qu’elle eût aimé, par sadisme et perversité, devenir ma maîtresse si j’avais continué de porter la soutane, laquelle exerce sur certaines femmes un attrait morbide. Dès que je ne fus plus qu’un banal civil elle m’abandonna. (…)»

La préface de ce livre commence ainsi
"(…)Au xxe siècle, tout est glacial, automatique et sans âme. Et il semble bien que notre situation soit complètement désespérée. Aucune musique, aucune poésie, aucune caresse de femme, aucune légende ou croyance religieuse, rien, même pas le printemps, ni les bas de soie d’une jeune fille, ni la prière suppliante d’un enfant vers un ciel bleu inexorable, rien ne nous paraît assez absolu pour supprimer le cancer de l’angoisse.

Beaucoup ne veulent plus se regarder en face. Il faut se distraire du spectacle, avoir du flegme, vivre sans but et sans espoir. D’autres se contentent de solutions pragmatiques très faciles, certains cherchent instinctivement un abri religieux ; la plupart préfèrent s’illusionner et ne pas voir leur lèpre. Il y en a qui s’évadent de la cage : ils ont eu l’audace de penser jusqu’au bout ou de s’abandonner comme une femme aimante aux mouvements de leur cœur, passionnés et désespérés : ils n’ont pas voulu continuer leur chant de rossignol ou leurs cris de perroquet. (…)"

16:28 Publié dans Livre, religion | Lien permanent | Commentaires (0)

22/11/2010

Jean Parvulesco vient de mourir

Jean Parvulesco vient de mourir. http://www.lepost.fr/article/2010/11/22/2313619_deces-de-...

Sur l'excellent site Mecanopolis Une littérature dans l'ombre

Extrait récent d'une émission de Taddéi

"- Quel est le pays le plus intelligent du monde ?
- Parvulesco : La France.
- Est-ce que vous aimez Brahms ?
- Parvulesco : Comme tout le monde, pas du tout.
- Et Chopin ?
...- Parvulesco : Dégueulasse.
- Patricia : Quelle est votre plus grande ambition dans la vie ?
- Parvulesco : Devenir immortel. Et puis, mourir."
(A bout de souffle, Jean-Luc Godard)

07/06/2010

Mithra à Angers

IMG_2358.JPGHier visite d'un sanctuaire récemment découvert sur le site de l'ancienne clinique Saint-Louis datant des premiers siècles de l'ère chrétienne, probablement situé à l'époque sous une riche demeure, il était dédié à Mithra, divinité solaire iranienne dont le culte s'exerçait en secret. Le Monde a réalisé un reportage très intéressant sur ce site . J'ai pris quelques photos mais rien ne vaut une visite réelle.

IMG_2361.JPG

IMG_2360.JPGIMG_2366.JPG

19/04/2010

Le paradis est plus proche qu'il ne semble

Texte fort intéressant paru dans  magazine russe Foma (Thomas) « le magazine orthodoxe à l'usage de ceux qui doutent » traduit sur le site Un peu de tout dans un grand verre

« Avatar » nous apporte une bonne nouvelle : la population de la Terre est bien meilleure que ne nous le raconte « la boîte à zombifier ». Malgré les efforts déployés pour nous convaincre de l'universelle décadence des mœurs (pour ainsi dire, tout est centré sur les peoples), les indicateurs des tiroirs-caisses nous démontrent le contraire : les gens préfèrent le bon cinéma, même avec des intonations amères.... Suite ici

13/04/2010

Vidéo : Cecitelos, l'indissidence

Etonnante vidéo de Thierry Jolif évoquant le christianisme, Armand Robin, la dissidence...Tropinka, revue d'escriture internelle, présente : "cecitelos", icône électronique d'escriture internelle, non-lieu romanique de pro-jection contre-contreculturelle, néantisation expressive du néant méontique...