Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/05/2007

Act Up encore condamné et toujours financé par les pouvoirs publics

 

 Suite au sacage des locaux des éditions Blanche, Act Up dont j'avais relaté et dénoncé  leurs méthodes  dans Act Up : une milice de plus a été cette fois-ci condamnée ainsi que deux de ses militantes jeudi 10 mai 2007  par le tribunal correctionnel de Paris à un total
de 7.000 euros d'amende

 

Act Up n'en est pas à leur premier coup d'essai, encouragée par l'impunité dont cette association jouit, elle a multiplié des agressions contre des revues, émissions, maisons d'éditions, associations qui ne lui ont  pas plu. légitimée par la ville de Paris dont elle avait reçu une importante subvention.

 

A la suite de la parodie de mariage au sein de  la cathédrale de Paris Act Up Paris a été aussi condamnée mardi 24 avril 2007  par le tribunal de grande instance de Paris à verser un euro de dommages-intérêts au recteur de Notre-Dame et à 2 000 euros de frais d’avocat..

 

Il y a une règle de comptabilité publique qui veut que les subventions publiques soient supprimées à des groupes et associations qui commettent des délits. Quand appliquera-t-on cette règle ? Quand cessera-t-on de financer des associations qui ne font qu'entretenir les haines entre les communautés ?