Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/03/2007

Le communisme du XXIe siècle

medium_034Communisme.jpegCe livre est un recueil d’éditoriaux parus sur le site du parti de l’In-nocence  dont Renaud Camus est président ; les fidèles de Renaud Camus tel que moi seront un peu déçus mais il est toujours préférable de pouvoir les lire dans un livre et celui-ci est un bien bel objet.

Le communisme du XXIe siècle est une expression empruntée à Alain Finkielkraut pour désigner l’antiracisme dogmatique. Ce que Renaud Camus reproche à l’antiracisme c’est de ne pas viser comme à sa naissance le seul racisme véritable mais de désigner une notion très flou. De nos jours, le racisme est devenu si ambiguë qu’on en vient même à gommer les civilisations, les ethnies, les peuples, les cultures.

L’antiracisme est érigé en un système étatique,en un dogme que l’on ne peut discuter . les antiracistes peuvent exclure n’importe qui ; ils détiennent ainsi " une sorte de monopole de la haine ".

Renaud Camus met en parralèle les similitudes entre la propagande communiste et antiraciste. Celle-ci va même plus loin car avec l’aide de la télévision, elle déverse à flots constants ce dogme à travers entre autres les téléfilms français. Chacun de nos comportements sont surveillés et ainsi grâce ce dogme le pouvoir peut observer chacun d’entre nous. Il est impossible de s’opposer à ce dogme puisque le récalcitrant sera taxé de raciste, cette " une religion d’Etat " peut donc régner partout, il ne cesse d’augmenter à l’école, dans les médias, chez les hommes politiques, dans les romans…

Renaud Camus est très pessimiste quant à l’avenir : il pense à une islamisaton de la France. Comme remèdes il ne propose pas grand chose ; selon lui, même les politiques natalistes ne feront pas disparaître la culture, la civilisation et le peuple français. Il évoque la possibilité Le Pen et là il est très critique " La critique de l'antiracisme dogmatique instituée n'aura de portée véritable que dès lors qu'elle ne sera pas laissée aux seuls racistes. Abandonné au seul Le Pen, le combat contre l'immigration de masse perd ses dernières chances d'aboutir, puisque nous sommes des millions à refuser de nous joindre à cet homme-là - il n'en est pas question. " Et portant " Jean-Marie Le Pen est bien loin d'avoir toujours tort, Jean-Marie Le Pen est peut-être même, hélas, l'homme politique français des trente dernières années qui, globalement, a eu le plus souvent raison ; mais Jean-Marie Le Pen, comme le Nuno de La Légende des Siècles, dont il n'a certes pas l'innocence, n'est pas possible. "

Pour autant Renaud Camus pense que l'élection présidentielle de 2007 représente " sans doute la dernière chance, pour la civilisation française, pour le peuple français, pour la nation française, de sauver ce qu'ils ont d'unique, d'absolument spécifique, de proprement français (…) "

Renaud Camus, Le Communisme du XXIe siècle, Editions Xenia

 

16:00 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : littérature, Camus