Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2009

Les éditeurs de presse en ligne se répartissent 20 millions d'euros d'aides

Selon Le Monde Plusieurs sites d'information pure players, c'est-à-dire existant uniquement sur Internet, vont bénéficier de subventions : c'est ainsi que Rue89 touchera 249 000 euros, Mediapart 200 000 euros ou encore Slate.fr 199 000 euros. Ces montants sont liés aux demandes formulées dans les dossiers déposés par les pure players, et non à l'audience ou au chiffre d'affaires des sites. Satellifax, lettre spécialisée dans l'audiovisuel, et Yagg, un site homosexuel, devraient également recevoir une aide.

Dans Le grain de sable j'avais déjà souligné qu' en France, tous les quotidiens français sont subventionnés avec l’argent des contribuables, par les gouvernements, qui s’en servent pour façonner l’opinion publique. La liberté le la presse est un vain mot, qui ne saurait plus tromper personne. 


 Excellent article de Narvic  Subventions à la presse en ligne : une trahison pour un plat de lentilles

Comme je l'avais déjà signalé Rue 89 n'est pas du tout  un média impertinent, il est l'allié du pouvoir, ce sont de faux impertinents.

Pas le temps d'en rajouter mais tout avait déjà été dit sur le grain de sable

17:59 Publié dans médias,, politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : médias, censure

18/07/2009

Orelsan : le coupable idéal

orelsan1.jpgOrelsan depuis quelques mois fait l'objet d'une violente polémique que seule la France peut connaître. Encore aujourd’hui, je continue à lire des inepties sous la plume de l’éditorialiste de mon canard local « Le courrier de l’Ouest »,  Yves Durand , qui s’étonne qu’un ministre de droite comme Frédéric Mitterrand puisse défendre ce rappeur alors que la gauche comme la communiste Buffet ou la socialiste Royal  le condamne. Il en conclue c’est le monde à l’envers. Si ce « journaliste » se renseignait il apprendrait que la gauche et notamment les communistes sont toujours les premiers à vouloir établir une censure. Dans le précédent journal ce Durand ne manquait d’ailleurs pas de toupet en critiquant le fonctionnement des médias et leur tendance à s’emballer.

Heureusement qu’il existe des journaux sérieux comme La Croix qui dés le 5 mai 2009 avait rétabli les faits, c’est d’ailleurs ce qu’on demande à un journaliste et celui-ci ne peut avoir l’excuse du manque de temps.

 Cette histoire m'est parvenue comme de loin et, la rumeur enflant, elle m'a peu à peu vraiment contrariée. Il s'agit d'un jeune rappeur normand qui se fait appeler Orelsan. Il a écrit une chanson parmi d'autres,dont je vous épargne le titre, et d'ailleurs aussi le refrain, les paroles, tout. Racontons seulement la trame : un garçon surprend sa copine dans les bras d'un autre et laisse éclater sa jalousie.La chanson a été écrite il y a deux ou trois ans, et parce qu'elle choquait par sa violence sans limites dirigée contre la jeune fille imaginaire, Orelsan a décidé de ne plus la chanter en public. Elle ne passe pas non plus à la radio,même sur les stations musicales, ne figure sur aucun CD.

Pour l'entendre, il faut le vouloir absolument et aller la chercher exprès sur Internet. Pourtant, malgré l'absence de désordre provoqué grâce à l'accumulation de ces précautions, des voix indignées se sont fait entendre, de plus en plus fort, et ont fini par rendre célèbre, une chanson qu’en gros personne ne connaissait  auparavant.J'ai toujours cru à l'importance des mots. Ils reflètent la pensée, qui n'a pas à se répandre n'importe où n'importe comment(...)

Tout le monde n'est pas fait pour affronter les mêmes émotions, les mêmes questionnements et Orelsan l'a bien compris en ne proposant le plus brutal de ses titres qu'à ceux qui voulaient vraiment l'entendre. Comment en vient-on à entendre des ministres et leaders politiques s'exprimer sur une absence de problème ? Qui crée du désordre autour de cette chanson, si ce n'est ceux qui la dénoncent? Comment le président du conseil général du Cher en vient-il à envisager de retirer purement et simplement sa subvention au festival du Printemps de Bourges si Orelsan s'y produit? Pour, finalement, arriver à une solution complètement alambiquée, en supprimant les 1500€ correspondant au cachet du rappeur, pour le punir en somme -et punir ceux qui le programment- Si ça ne suffit pas de ne pas chanter une chanson, de ne pas accrocher un tableau, de ne pas publier un livre afin de ne pas choquer, que faut-il faire? Ne plus penser?

 (...) Quant à ce qu'on peut entendre sur les radios dont les jeunes sont la cible, c'est souvent ahurissant de brutalité, de vulgarité, et de mépris envers les filles. Or, justement parce que son auteur y veille, personne ne tombera par hasard sur la chanson d'Orelsan, qu'on peut ne pas vouloir entendre et qui, je le pense moi aussi, n'a pas à être diffusée publiquement.

C'est tout de même dommage que ce soit justement de cette chanson-là qu'entre toutes, de belles âmes se soient crues obligées de s'émouvoir.

Dans le dernier numéro de la  revue Flash Soral s’interrogeait :C’est marrant de voir qu’une obscénité, selon qu’elle soit proférée par un blanc ou un noir ne soit pas assujettie au même traitement...(...)On trouve choquant qu’un blanc puisse être aussi con et vulgaire qu’un Noir ! Pourtant, en matière de mépris, de misogynie et de délinquance avérée, c’est quoi, Oreslan comparé à Doc Gynéco et Joey Starr ?

Les français s’intéressent de moins en moins aux élections mais si les hommes politiques s’occupaient vraiment des problèmes essentiels et non secondaires de la France il en serait tout autrement.

21:13 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : musique, censure

14/04/2009

Le grain de sable est de retour

Le grain de sable est enfin de retour . Un mois et demi sans Internet ni de téléphone. La cause : j’ai suivi les conseils de Club-Internet, le fournisseur d’accès auquel j’étais abonné, qui m’encourageait à migrer ma ligne ADSL vers SFR. Hélas ce dernier a refusé par deux fois d’activer ma ligne. En contactant plusieurs agences SFR, ceux-ci ont refusé de me fournir des explications. Je me suis donc tourné vers Club-Internet, racheté par SFR, qui  m’ont conseillé tout simplement de me diriger  vers Free. C’est ce que j’ai fait et ainsi me voilà de retour après une longue absence consacré à nombreuses lectures.

21:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : censure

08/08/2008

Mélenchon ou la haine de la liberté

Intéressante la lecture du  blog de Mélenchon, car au moins avec lui son discours est très clair ; il fait partie de cette gauche totalitaire que je ne peux que combattre. Depuis que je me suis lancé sur Internet je ne cesse de défendre la liberté d’expression mais celle-ci s’amenuise à cause de l’influence de  nombres d’associations communautaristes. Et les sites internet situés très à gauche comme Bellacio s’emploient  à empêcher tout homme libre de s’exprimer . D’ailleurs à chaque fois, mes commentaires que je dépose sur ce site sont censurés mais  il est précisé « Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site. » Ce qui veut dire que tout commentaire ne correspondant pas à la ligne politique de leur site est censuré. Il existe des sites comme Acrimed Action Critique Médias qui souhaite que les médias soient tous d’extrême gauche. J’ai eu l’occasion de leur signaler qu « ‘ On ne lutte pas contre le pluralisme avec les soutiens de personnes qui sont tous du même avis et qui ne veulent pas que des voix divergentes puissent  s'exprimer comme vous le faîtes avec finkielkraut(...) » Leur réponse « Merci de nous avoir donné votre avis »

Je ne  souhaite pas du tout l’interdiction de médias mais  plutôt une plus grande diversité de comme au début du XX° siècle où le spectre des journaux s’étendait de l’extrême droite à l’extrême gauche en passant par les anarchistes, les royalistes,etc. 

Extrait de l’article paru sur le blog de Mélenchon

« Devant le flot de pieuses pensées émues que le décès de l’inepte griot de l’anti communisme officiel va déclencher il faut rester de marbre. Il faut maintenir un coin d’insolence. Je dis que le départ de Soljenitsyne ne manquera pas à la pensée de notre temps. Soljenitsyne était une baderne passéiste absurde et pontifiante, machiste, homophobe, et confis en bigoteries nostalgiques de la grande Russie féodale et croyante. Je n’oublie pas. Je ne pardonne pas. C’était un perroquet utile de la propagande «occidentale». Utile car au contraire de tous ceux qui avaient dénoncé avant lui le goulag et les camps staliniens, Soljenitsyne était une voix de droite parmi les plus réactionnaire. Les textes de Christian Rakovski et combien d’autres (oserais je mentionner Léon Trotski ?) ne reçurent ni prix Nobel, ni grasses subventions, ni hébergement fastueux, ni aucun des colifichets dorés dont Soljenitsyne fut gorgé comme une bête de commémorations anti progressiste mise à l’engrais. Ces lignes sont dédiées à leur mémoire. » 

Si Mélenchon avait pris soin de lire cet auteur il aurait appris que Soljenitsyne avait aussi dénoncé les faiblesses de l’Occident, ce que le journal La Croix a bien vu

« Très vite, le prophétisme de Soljenitsyne prend à rebrousse-poil l’Occident. L’écrivain a le sentiment d’être mal compris, il veut s’expliquer. Surtout l’ardente exigence morale et spirituelle qui l’habite dérange. On aimerait qu’il se taise, qu’il cesse d’être un empêcheur de vivre en rond. Qu’il continue, à la rigueur, de s’en prendre au communisme, mais voilà qu’il dénonce les faiblesses du monde libre.

Refus du star-system, du jeu médiatique : depuis sa retraite américaine, Soljenitsyne défend sa liberté. Voilà qu’il explique que la liberté c’est autre chose que le commerce, la suffisance, le profit, la consommation… Voilà qu’il parle de foi, voilà qu’il refuse de se prêter au jeu médiatique, voilà qu’il enfreint les convenances du star-system en se cloîtrant notamment dans une ferme du Vermont, au nord-est des États-Unis, pour travailler, et ne laisse – sauf rarissime exception – pas une caméra ou un micro s’approcher. Il défend sa liberté, aux antipodes du libéralisme. Et qui plus est, avec un aplomb sans égal, il assure qu’il rentrera dans une Russie où le communisme se sera effondré ! »

13:50 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politique, censure

10/04/2008

Blablabla

blared3.jpgBlablabla hebdo nouveau titre de Stéphane de Rosnay, que j’ai déjà eu l’occasion d’interviewer (entretien ici). Dans ce journal  il se plaint du désintéressement de  ses confrères à l’égard de son canard alors qu’il fait tout pour leur plaire en tapant sur ceux que les  médias désignent à la vindicte populaire: catholiques, FN, Robert Ménard car ce dernier « ne tape pas (aussi) sur les médias occidentaux ». Ce mercredi  9 avril sur Europe 1, celui-ci fut la cible de Mélenchon, chez Ruquier ce sont  Eric Naulleau et Zemmour qui se sont acharnés sur lui  ; pour l’extrême gauche Ménard mérite même d’être exécuté. Bizarre, si Robert Ménard était vraiment consensuel il ne ferait pas l’objet d’opprobres de la part de ses confrères.

Bref, pas grand chose dans ce canard, du blabla mais c’est aussi le titre de celui-ci Blablabla

08/04/2008

Censure flagrante des médias

 

Encore une fois les médias se sont particulièrement illustrés ce week-end en mettant en avant une profanation d’un cimetière musulman et en passant sous silence celle d’un cimetière catholique (Une simple dépêche dans le Figaro, quelques secondes sur TF1) .

 

Des actes de profanations et des dégradations ont été commis dans la nuit de samedi à dimanche sur plusieurs sépultures du cimetière de Saint-Eloi à La Rochelle, selon des sources judiciaires.

"Une trentaine de croix ont été déplacées et retournées et l'une d'entre elles a été cassée", a indiqué le procureur de la République du tribunal de grande instance de La Rochelle Guy Etienne dans un communiqué.

"Plusieurs inscriptions à caractère satanique ont été faites sur le sol devant plusieurs chapelles", a-t-il précisé.

"Les intérieurs de six chapelles ont été noircis par des feux allumés à l'aide de détritus ou pots en plastique", ajoute le communiqué précisant que "la fosse commune des enfants a subi des dégradations".

 

Ainsi vous pouvez constater cette différence de traitement en comparant le nombre d’articles portant  la profanation du cimetière musulman de Notre-Dame-de-Lorette et celle du cimetière catholique de La Rochelle.

J’avais déjà eu l’occasion de souligner dans Les églises brûlent en France et tout le monde s’en fiche que les actes antichrétiens en France ne semblent pas soulever  de protestations officielles. Les médias tentent même d’édulcorer l’antichristianisme.

19:28 Publié dans médias,, religion | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : censure, religion

27/12/2007

Tout ennemi doit être exécuté selon le plan B

a345d66759f775701c8f4e34bf9f7991.jpeg  Feuilleté en kiosque le magazine Plan B consacré aux médias. Cela ne pouvait que m’intéresser mais j’ai été vraiment horrifié par leurs discours de haine. Dans ce numéro ils font le procès de Robert Ménard car il a osé critiquer le régime de Castro , crime de lèse majesté ;  pour ces gentils larrons ce dirigeant cubain est un gentil démocrate. De plus Robert Ménard s’en est pris aux altermondialistes, cela mérite la mort selon eux ;ce magazine termine leur article ainsi :  Le président, excédé, sort alors un revolver de sa poche et froidement abat l’accusé.

 

Ici les ennemis méritent la mort, c’est très clair. J’ai d’ailleurs toujours été  étonné de l’indulgence que l’on a vis à vis de l’extrême gauche . Ce mouvement n’a jamais hésité à imposer un régime de terreur et nous l’imposera s’il revienne un jour au pouvoir. Dans leur monde idéal, il n’y a pas de place pour l’opposition ; tout ennemi doit être exécuté.